A'Venir, service itinérant d'accompagnement des jeunes ni en emploi, ni en formation, ni scolarisé.e, ni accompagné.e

avenirserviceitinerantdaccompagnementdes_avenir-service-itinerant-voironnais-emploi-jeunes.jpg
Le point de départ : L’objectif de ce projet est la réponse à un appel à projet de l’Etat et de la Dirrect, comment repérer et mobiliser le public dit Invisibles. Public qui n’est ni emploi, ni en formation, ni en scolarité. Ce projet est donc diviser en deux parties la partie visible avec le Truck : "Des solutions sont POSSIBLES avec A’VENIR !" Voici le slogan de ce dispositif proposé par un groupe inédit de partenaires en Pays Voironnais qui consiste en un Truck itinérant qui vient à la rencontre des jeunes de 16 à 29 ans, décrocheurs, en grande difficulté, sans emploi, sans formation ou sans logement. Il se déplace dans les zones rurales, les quartiers, lors d’évènements…. avec à son bord des acteurs de la prévention spécialisée, des conseillers emploi-formation et d’autres partenaires pour permettre aux jeunes de reprendre confiance dans leur parcours de vie et professionnel.

La deuxième partie est la mobilisation aux travers d’ateliers diverses : ateliers confiance en soi de 4 semaines, atelier bois, atelier du digital, bénévolat, balisage de sentiers pédestres, musique, sport, atelier vidéo, code de la route. L’innovation de ce dispositif, le Truck mais aussi le fait que le jeune ait le choix des ateliers, cela permettant de travailler au plus près de ses besoins.

Étapes clés :
La Maison de l'Emploi du Pays Voironnais a souhaité apporter une réponse en AAP PIC Etat et Département émis en juin 2019,
L'AAP PIC du Ministère du Travail portait principalement sur deux conditions pour :
- public invisible NEET ans la catégorie 16-29 ans, éloignés de la formation et de l'emploi
- un travail fort en partenariat sur le territoire
Un temps de montage court car à déposer avec le 2 Août. La réponse positive est arrivée en janvier 2019 pour un démarrage effectif en mars 2019 (alors que le projet a débuté en septembre 2019). Le projet est prévu pour une réalisation sur 2 ans jusqu'en septembre 2021.
- En janvier 2020, les premières itinérances ont démarré sur 3 communes : St-Laurent du Pont, Charavines et St-Geoire en Valdaine.
Les ustensiles : Démarrage et construction du projet :
En juin 2019 : La Maison de l'Emploi a mobilisé les partenaires sur le Pays Voironnais à partir d'un réseau de partenariat déjà existant et dense sur le Pays Voironnais.
En juillet 2019 : Quatre rencontres partenariales ont eu lieu en un mois avec les partenaires suivants : CODASE, Maison de l'Emploi, E2C, Groupe Adéquation, NJDLS, Lycées, Centres sociaux, MJC, CIAS, Relai Ozanam, Greta.
Pour la construction du dispositif, des groupes de travail ont émergé pour répondre aux deux questions "comment va-t-on repérer ces publics" et "comment aller vers la mobilisation de ces publics" : 2 parties dans le projet : Repérage et Mobilisation

Repérage :
  • Le Truck-info : bus itinérant, c'est spécifiquement faire de "l'aller vers" les jeunes. Dans le Truck présence d’une conseillère mission locale et d’une éducatrice spécialisée du CODASE. Il circule pour informer les jeunes, on les invite à un café info toutes les 2 semaines avec une sophrologue. Le café info permet de présenter les ateliers de remobilisation. Durant le Café info, nous aussi on se présente dans notre parcours de vie, nous aussi en tant qu’intervenant on a pu vivre une remise en question, des moments de doute... "rien n'est figé dans un parcours de vie ni professionnel"....
  • La Cartographie des lieux, des structures qui sont ressources sur le territoire pour les jeunes de 16 à 29 ans. Cette cartographie est sur le site de la MDE.
  • La Communication : des élèves "décrocheurs" de l'E2C et de la Garantie Jeune ont été impliqués pour aider le groupe à construire la communication, et ont émis les idées suivantes qui ont ensuite été mises en œuvre : idée des banderoles posées dans les stades de foot, communication sur les réseaux sociaux, souhait strict de ne pas enlever la communication papier pour que les parents lisent aussi les documents, messages sur les abribus... et aussi un regard sur le choix des couleurs, du logo...

Mobilisation :
Autour de la question "Comment on les mobilise dans un dispositif qui soit assez innovant et qui mobilise tous les acteurs partenaires " ces idées ont émergé :
Le principe de base du dispositif est de permettre aux jeunes de choisir à partir de leurs envies, et s'ils le souhaitent, un ou plusieurs ateliers, ou de ne pas s'inscrire dans les ateliers proposés mais de bénéficier d'un accompagnement sur leurs difficultés (logement, accès aux droits, lien à la famille...). Un autre facteur important pour envisager ces ateliers a été d'imaginer des formats qui ne sont pas immobiles, sur des demi-journées ou des petites journées, mobilisant l'expression de soi, du sport ou de l'activité manuelle :
- Atelier bois d’une semaine : avec Greta, et CoDASE  : se déroule au sein d’un lycée durant des vacances scolaires uniquement. Permet d’être dans le faire avec les jeunes, dans la réalisations concrètes d’un objet avec sa mise en valeur. Customisation de meuble qui sont des dons de la Ressourcerie pour répondre à un besoin d’une commune tel que des boites à livres. Cela donnera lieu à inauguration avec les jeunes.
- Atelier Balisage de sentiers pédestres avec la fédération de balisage des sentiers pédestres du département et avec participation du CIAS. Sortie à la journée, pour prendre l’air, s’oxygéner l’esprit mais aussi apprendre des techniques, savoir se mettre à la place des randonneurs avec un côté bénévolats.
-Atelier du digital : construction avec l’AFPA sur une semaine d’une entreprise virtuelle avec la manipulation d’outils informatiques.
- Atelier du possible : sur 4 semaines : avec des ateliers de communication basés sur le théâtre, des ateliers d’expression, de confiance en soi basé sur la ludo pédagogie. Des ateliers sur le budget, et le logement en escape game, ou en jeu de l’oie.
- Camp bénévolat : d’une semaine : prévu pour juillet 2021.
- Atelier vidéo : des vidéos faites par les jeunes pour les jeunes. Faits avec le Mélies. Sur 2 semaines.
- Atelier code de route : permettre aux jeunes de passer le code de la route à moindre cout avec le soutien d’un intervenant de l’AFPA : 2 ½ journée par semaines sur 10 semaines.
- Musique : Batukada en partenariat avec l’école de musique de Voiron
- Des chantiers éducatifs avec le CODASE et Synergie Chantiers éducatifs A.I. : suivis d'un bilan éducatif à la fin, où les jeunes répondent aux compétences de base : "respect horaires, consignes, hiérarchie"
- Ateliers sport "découverte" pour aller vers des sports moins connus comme la spéléologie, l'aviron : à ce jour pas encore de mise en œuvre en attente des contraintes imposées par les mesures sanitaires.

En matière de gouvernance pour la coordination et d'animation du projet
, les comités et groupes de travail sont nombreux mais permettent un partage étroit de ce qui avance, d'acter des choix stratégiques et d'améliorer en continu le dispositif :
- Un Comité directeur regroupe l'ensemble des directeurs des structures avec les chefs de service qui sont présents dans le consortium : MDE (porteur du projet), CoDASE , E2C, Adéquation, les Nouveaux Jardins de la Solidarité, CIAS, Relai Ozanam.
- Un Comité de pilotage permet un suivi général du projet avec les chefs de service ou leurs directions
- Un Comité de coordination entre tous les acteurs de terrain est l'espace pour partager ce qui avance, où chacun en est
- un GT Truck évoque là où sont les freins à la rencontre des jeunes, permet de retravailler les lieux, les emplacements, les horaires, les modalités de communications.
- le GT Cartographie met à jour et compile les données de lieux ressources pour les jeunes
- le GT Commnication évoque ce qui va donner envie ou pas envie aux jeunes, comité qui gère toute la campagne de communication, affichage, mailing, pack numérique en direction des communes du territoire.
- le GT STEPS aborde l'organisation du STEPS sur le voironnais, car c'est un dispositif urbain initialement. Point fait sur le nombre de places restants. Point sur l’amélioration de l’organisation pour que cela devienne plus fluide.
- le GT Atelier du Faire : évoque les conditions de sécurité au sein des ateliers, la nécessité des EPI, la mise en place des différents ateliers, pourquoi l’atelier, l’objectif visé.
- le Comité de Mobilisation est une instance réunissant un ensemble de partenaires. Ce groupe travaille sur la situation du jeune, cherche à comprendre les freins à son insertion, pour ensuite travailler sur ces causes profondes vers des hypothèses de travail à discuter avec lui, pour ensuite permettre le plein accès et l'ouverture de ses droits.

Financement :

- Financement sur l'AAP Etat et Département
- Investissement pour l'achat Camping-car d'occasion, financement d'investissement via la PIC
- Implication du service technique du Pays Voironnais pour installation d'un bureau de RDV / et bureau, banquette ieu de confidentialité et de convivialité
Moyens humains :
- 2 personnes en animation / coordination du projet : Une conseillère emploi formation de la Maison de l'Emploi, Mme Sylvie Celdran coordinatrice à 80% sur le Projet A'Venir, et Mme Dedieu du CODASE à 80% Projet Aven'ir et 20% équipe de prévention
- Financement des STEPS, des chantiers à la journée avec contrats, des intervenants des ateliers et du matériel sur 2 ans.
Astuces du chef : Leviers :
- Un maillage partenarial très fort pré-existant sur le Voironnais, avec des structures qui se connaissaient déjà bien.
- Capacité à monter le projet rapidement avec une forte implication du consortium de partenaires
- La réflexion sur la posture d'aller vers qui permet d'envisager une régularité sur les lieux de passage, c'est le temps long, l'habitude à être présent dans les quartiers, les rues, les lieux de rassemblement qui fait que les équipes sont identifiées au fil du temps, c'est cette régularité qui crée la confiance de la part des gens.
- Des propositions pédagogiques innovantes, non stigmatisantes pour les jeunes, et tournées vers le faire, l'action et la "ludopédagogie" : "ça fonctionne très bien" cite notre interlocutrice.
Points de vigilance :
- Nécessité d'un maillage partenarial et territorial fort, voire préexistant au montage d'un tel projet
- Nécessité d'envisager et travailler une posture d’aller vers" les jeunes dans ce type de services itinérant, pour une mise en confiance et une sécurité de ces jeunes
- Importance de l'implication des jeunes pour envisager la communication la plus adaptée pour toucher les jeunes là où ils sont, dans leur quotidien et leurs activités.
- Envisager la question de l'équité territoriale pour déployer le service dans plusieurs communes qui manquent d'un service d'accompagnement des jeunes, et réfléchir au trajet de l'itinérance pour les rejoindre.
Les réussites de la recette : Après seulement quatre mois de fonctionnement "réel" du service (du fait du temps de mise en œuvre et de la période de confinement et de la reprise post-confinement), quelques résultats positifs émergent déjà :
- La 1è séquence d'ateliers a permis la constitution d'un groupe de 8 jeunes avec des difficultés très différentes (handicap, des personnes de quartier, sans emploi ou sans logement), premiers ateliers (relooking, confiance en soi et positive attitude) : "cela a créé une force du groupe qui a participé", "une énergie avec un bilan de prise de confiance en soi très fort", "certains ont même mentionné qu'ils avaient trouvé une famille, des mots forts pour une 1ère séance qui dit le sentiment de sentiments de solitudes très forts, "cela a noué des liens très forts et le fait de se soucier et vouloir prendre soin des autres."
- Au total depuis le démarrage : une quarantaine de jeunes accueillis en Café Info.
Thématique de la recette : Santé, Citoyenneté, Formation professionnelle et Emploi, Logement, Social, Lien rural / urbain
Levier méthodologique utilisé : Faciliter l'accueil des jeunes adultes, Accompagner et former les jeunes, Favoriser l'implication des jeunes, Mettre en réseau et coordonner les acteurs, Mobiliser des outils financiers
Fiche rédigée par : Claire Belet, Association ADRETS
Personne contact : Giuseppina Dedieu
Organisation : CODASE Service de Prévention Spécialisée
Mail : g.dedieu@codase.org
Téléphone : 06 68 03 17 71
Pour en savoir plus sur la recette : https://emploi-pvsg.org/a-venir/
Ville concernée : Voiron