Arvieu, le village digital et convivial de demain

arvieulevillagedigitaletconvivialdedema_arvieu-2020.png
Le point de départ : Arvieu est un village rural «isolé», situé à plus de 30 km de Rodez, le nombre d’habitants ne va pas se développer tout seul, avec le vieillissement, il peut continuer à baisser.
En 1998, la commune accueille 5 jeunes ingénieurs souhaitant s'installer en campagne : c'est la création de la SCOP Laëtis, qui est aussi rendue possible grâce à la mise à disposition gracieuse de la commune de bureaux pendant 2 ans. Sophie fait partie de ce groupe, elle est alors animatrice socio-culturelle de formation et propose à la commune de créer un poste d'animation de la vie locale. En 2014, les élus de la commune d'Arvieu prennent conscience qu'ils ne pourront pas arriver à contrer le risque de déclin démographique seuls, ce défi est trop lourd pour eux ! Leur idée : mobiliser les habitants pour mener ensemble des actions qui permettent aux gens de rester et bien vivre (maintenir les services et améliorer la vie locale) et en accueillant d'autres, éventuellement, pour dynamiser. La démarche Arvieu 2020 vise ensuite à accueillir 20 familles, augmenter la création d'emplois locaux durables, rénovation logements vacants, notamment ! Aujourd'hui la SCOP Laetis, la commune, les habitants, les élus, et le conseil villageois et ses 10 groupes thématiques œuvrent ensemble autour d'une démarche participative "Arvieu 2020" pour construire la cité digitale et conviviale de demain.
Les ustensiles : Méthode appliquée :
- Une démarche autour de l'attractivité : Le Département Aveyron qui mène politique d'attractivité "L'Aveyron recrute", vers les nouvelles populations, et avec qui on travaille et sur lequel on s'appuie
- Une démarche partenariale : Un projet PUBLIC-PRIVE-HABITANT très large
- Une démarche participative : avec des outils d'animation de participation, pour l'accueil et la convivialité... avec de vraies compétences du "faire ensemble"

Étapes clés :
- Un groupe de jeunes "nouveaux arrivants" s'installent en 2014.
- Les élus en 2015 souhaitent mobiliser la participation des habitants et se font accompagner d'un cabinet pour identifier les forces et faiblesses de la commune.
- Une présentation publique a lieu pour présenter le diagnostic du territoire, et une animation participative fait ressortir quelques grandes thématiques, avec la volonté d'identifier des groupes de personnes prêts à réfléchir, et agir. A l'issue de la rencontre, une dizaine de groupes thématiques est créée dont (dont cité numérique, accueil nouveaux habitants, Arvieu en transition...)

Moyens financiers et humains
un poste d'animatrice de la vie locale, salariée de la municipalité, avec 1 ETP pour la partie animation de la cyberbase et un mi-temps pour le développement de projet.
un projet ambitieux porté par le temps investi par la municipalité et ses habitants
Le projet de ZAN incluant la rénovation des bâtiments et le projet de tiers-lieu est financé par le service développement éco de la Communauté de communes pour les investissements, au même titre que les ZA ou ZAC
- Un financement CGET et Fondation de France pendant 2 ans, sur la démarche d'attractivité un financement de la FDF et sur la démarche participative, un financement du CGET
Astuces du chef : Éléments facilitateurs :
- Un terreau fertile et des valeurs qui rassemblent : "Plaisir, convivialité, sobriété, lien social, des valeurs très fortes pour nous"
Un groupe de jeune qui s'installe sur un territoire avec des envies de s'installer et de contribuer au développement local
- Une manière de travailler et d'avancer qualifiée d'"artisanale" au bons sens du terme, avec des actions de très court-terme, pour avoir des résultats rapidement et ensuite monter des gros projets : "pour des petites difficultés, on trouve des petites solutions, on a testé et expérimenté, et ensuite monter des projets plus costauds, mais c'etait facilitant parce qu'on avait déjà fait des choses et on avait des résultats, par exemple on faisait des ateliers numériques, qui ont bien marché, et qui ont débouché sur la création de la médiathèque et de la cyberbase"
- Tout ça s'est orienté par la présence du numérique, une entreprise qui a mis l'accent sur le numérique, comme un outil numérique pour valoriser, communiquer, attirer.
- Le numérique a permis d'accompagner la démarche, notamment grâce aux outils en ligne collaboratifs pour communiquer entre les personnes, il nous a aidé à nous démarquer des autres territoires, en effet "cela détonne dans milieu rural isolé" nous explique Sophie.

Points de vigilance :
- "tout cela n'a pas été facile, il y a eu des réticences"

Et demain ?
- Créer un lieu d'expérimentation, de formation avec la population locale avec LE JARDIN, un tiers lieu, "un petit lieu pour faire de grandes choses" et être force de proposition en termes de formation "pour créer une école du faire ensemble"
- L'idée est de favoriser la montée en compétences en termes d'autonomie, d'autonomie alimentaire, de sobriété économique.
- Avoir une partie incubation : "aujourd'hui on commence de manière artisanale, mais il s'agit de structurer nos actions et notre accompagnement"
Les réussites de la recette : - Entre 2004 et aujourd'hui, la SCOP Laëtis est passée de 3 à 17 associés.
- En 2017, labellisation MSAP et le prix Smart Village Ruralitic qui ont permis une reconnaissance et des retombées presse : beaucoup de personnes ont découvert le village, il y a de nombreuses visites, la venue d'autres médias, la tv... une notoriété utile aussi pour des partenaires potentiels, mais aussi l'intégration de ce projet au niveau de la population locale, ceux qui était plus réticent, pour les sensibiliser, les convaincre,les rallier, et ça a marché.
- Les travaux de rénovation ont généré beaucoup de commerçants locaux et du flux et plus de marché.
- En termes d'attractivité de nouveaux arrivants : 2 personnes ont souhaité s'installer pour venir travailler à Laëtis, avec une vraie motivation participation à la dynamique locale Ossar (orgine colombienne) qui a intié un Festival Pueblo Latino en lien avec "gens du cru" nouvelle association ateliers de musique latino locale, avec une 1è édition en 2019
- En termes de création d'emploi, cette dynamique de création d'association et d'activité a permis la création de 2 postes au sein de l'association les Locomotivés,
- Rénovation de l'ensemble des bâtiments du projet (objectif 30 salariés contre 20 aujourd’hui) + chaufferie bois énergie durable
- Le développement du sentiment d'appartenance à ce village positif, valorisant.
Thématique de la recette : MSAP, Numérique, Intelligence collective, Lien rural / urbain, Tiers-Lieu
Levier méthodologique utilisé : Faciliter l'accueil des jeunes adultes, Dynamiser des lieux de rencontre et d'échange, Développer l'attractivité du territoire, Mettre en forme l'information et communication, Mobiliser les élus et les habitants, Mettre en réseau et coordonner les acteurs
Fiche rédigée par : Association ADRETS
Personne contact : Sophie Terris, chargée de projet et animatrice
Organisation : SCOP Laëtis
Mail : sophie.terris@laetis.fr
Téléphone : 05 65 46 06 64
Ville concernée : Arvieu