Visualisation du fichier CSV pour l'export des fiches de type : Actus - Total des fiches : 22
"datetime_create","datetime_latest","Titre de l'article de blog","Date de l'article","Auteur","Image de présentation (350x150px)","Chapo de l'article","Corps de l'article","Lien vers une vidéo","Lien Internet","Document joint"
01/08/2019 15:35:56,01/08/2019 15:35:56,"L'appel à projets ""Jeunes en milieu rural""","2019-08-01","","LAppelAProjetsJeunesEnMilieuRural_logo_fej.png","Attestant que les thématiques AJITeR sont plus que jamais d'actualité, et font écho à un besoin pressant pour les territoires ruraux d'intégrer ces enjeu d'accueil et d'installation des jeunes adultes, le  Fonds Expérimentation Jeunesse, crée en 2009, lance un AAP dédié pour les jeunes en milieu rural. Les partenaires du projet AJITeR sont heureux de le partager pour que les structures et acteurs jeunesse et les territoires en zones rurales en France puissent y apporter une réponse et ainsi soutenir des actions innovantes et mener des expérimentations.","Appel à Projets du Fonds Expérimentation Jeunesse ""Jeunes en milieu rural"", candidatures jusqu'au 31 octobre 2019, avec 1,5 M € de dotation [[http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/1764-jeunes-en-milieu-rural-aprural.html (lien de l'AAP ici) ]]pour des projets portés sur les territoires ruraux autour de 3 axes :

-  la revitalisation des espaces ruraux par la création d’activités sociales et économiques pour et par les jeunes,
-  l’accès des jeunes aux services de proximité en matière de santé et de prévention des conduites à risque
-  et la mobilité et la socialisation des jeunes ruraux.

L'ADRETS a à cœur de mettre à disposition son expertise dans le cadre du projet AJITeR pour soutenir les territoires des Région Sud et AURA dans leur réponse à cet AAP. Prenez contact :
- En Région Sud | Sandrine Percheval, spercheval@adrets-asso.fr ou au 06 85 05 80 22
- En Région AURA | Claire Belet, cbelet@adrets-asso.fr ou au 06 10 56 94 99 ","","http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/1764-jeunes-en-milieu-rural-aprural.html",""
24/02/2020 23:44:39,24/02/2020 23:44:39,"ESS et milieu rural : nouveaux partenariats, nouveaux outils et belles perspectives","2019-12-15","","EssEtMilieuRuralNouveauxPartenariatsNo_seminaire-tressons2.jpg","L’[[https://www.avise.org/ Avise]] et le [[https://www.rtes.fr/ RTES]] organisaient le 2 décembre dernier un séminaire dédié à l’accompagnement de projets s’inscrivant dans l’économie sociale et solidaire (ESS) en milieu rural. Cette journée, organisée dans le cadre du projet TRESSONS, avait pour objectif d’impulser et de renforcer les coopérations entre acteurs ruraux, ESS et collectivités pour mieux accompagner l’innovation sociale .

L'équipe du projet AJITER était invitée à venir témoigner de la place  et du rôle contributeur que l'ESS et de la création d'activités en milieu rural occupent en faveur de l'accueil des Jeunes Adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. Au-delà de cette contribution, c'est naturellement que nous tissons des liens avec le projet TRESSONS dont les apports et conclusions vont à coup sûr nourrir l'analyse des conditions et dynamiques territoriales favorables à l'accueil des jeunes adultes. 




","Ce premier séminaire a permis de :
• Favoriser l’interconnaissance entre les acteurs qui accompagnent des initiatives solidaires en milieu rural et identifier les synergies à développer entre leurs actions
• Identifier collectivement, en croisant l’expérience de chacun, les enjeux-clés pour renforcer l’accompagnement de l’ESS en milieu rural.
Nous continuerons de vous informer des suites de ce projet et de vous transférer les bonnes pratiques.  

**Retrouvez dès à présent quelques ressources** produites dans le cadre du projet TRESSONS : 
 - le portail du [[https://www.avise.org/contenu/le-projet-tressons projet TRESSONS]] de l'Avise
 - Qwant, le moteur de recherche français [[https://qwanturank-qwanturank-qwanturank.fr/qwant ici]]
 - L'[[https://www.avise.org/ressources/less-dans-les-territoires-ruraux-etude-tressons étude ""L'ESS dans les territoires ruraux""]] du CNCRESS, pour l’Avise et le RTES dans le cadre du projet TRESSONS, ainsi que les monographies de territoire de [[https://www.rtes.fr/system/files/inline-files/Avise_Tressons_092019_MonogVald%20Ille-Aubigne_VF.pdf Val d'Ille-Aubigné]], de [[https://www.rtes.fr/system/files/inline-files/avise_tressons_092019_monogterresdelorraine_vf.pdf Terres de Lorraine]] et du [[https://www.rtes.fr/system/files/inline-files/avise_tressons_092019_monogperigordvert_vf.pdf Périgord Vert]]
","","https://www.avise.org/actualites/le-projet-ajiter-sur-laccueil-des-jeunes-adultes-dans-les-territoires-ruraux",""
19/05/2020 15:46:40,19/05/2020 15:46:40,"AJITOUR : Un itinéraire alpin pour découvrir des métiers pour des jeunes de 18 à 22 ans","2020-05-20","","AjitourUnItineraireAlpinPourDecouvrirDe_ajitour.jpg","Être jeune, vivre et travailler en montagne ? Vous avez entre 18 et 22 ans, vous avez un projet ou l'envie de vous installer dans un territoire rural alpin et vous êtes disponible du 24 au 28 août 2020 ? L'AJITour, une itinérance organisée par l'Association CIPRA France, est faite pour vous ! 
","L'AJITOUR comporte 5 jours d'itinérance, accompagné par des professionnels de la jeunesse et de la montagne, pour aller à la rencontre de porteurs de projets et d'initiatives afin de mieux définir et développer votre projet d'installation.

**Période : ** Du lundi 24 au vendredi 28 août 2020
**Détails : **
    5 jours d'itinérance en vallée et en altitude, 5 jours de rencontres et d'échanges avec des professionnels sur le terrain
    Un groupe de jeunes qui vont pouvoir s'impliquer dans le projet avant, pendant et après l’AJITour
    Une expérience innovante pour construire tous ensemble des repères
    Un projet accompagné par des professionnels de la jeunesse et de la montagne

**Tu es intéressé.e ?**
Dis-nous en plus sur toi et tes motivations dans le [[https://framaforms.org/ajitour-1588858843 formulaire de candidature en ligne à ce lien ]] **avant le 8 juin 2020**

**Informations complémentaires** [[https://www.cipra.org/fr/cipra/france/ajitour  en cliquant à ce lien]]","","https://www.cipra.org/fr/cipra/france/ajitour?fbclid=IwAR22V021v3lCeRd-MVtraZlnpVLWxddujdtTxD5sCWt3iSVTimDkj_snvgM",""
26/05/2020 14:01:31,26/05/2020 14:01:31,"Cycles de webinaires AJITER ""Faciliter l'Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux""","2020-04-22","","CyclesDeWebinairesAjiterFaciliterLAccuei_image-cycle-webinaires-ajiter.jpg","L'Association ADRETS vous propose un cycle de webinaires sur le thème de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. Ce cycle de webinaires vous est proposé dans le cadre du projet MCDR du Réseau rural français **AJITER**, soutenu par des Fonds FEADER. Vous êtes bienvenu.es pour vous inscrire sur l'un ou l'autre, ou tous les webinaires proposés. Notre objectif à travers cette proposition : permettre aux acteurs professionnels, élus, techniciens des collectivités, et tout acteurs investis pour et avec les jeunes, de s'inspirer, d'approfondir des sujets sur cette vaste thématique, pour agir. ","**Quatre webinaires vous sont proposés **pour explorer cette thématique de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux : 
  - ""Définir des Tiers Lieux Jeunesse ?"" du 26 Mai de 10h à 12h
 - ""Vivre et habiter autrement la ruralité ?"" du 28 Mai de 11h à 12h30
 - ""Se coordonner à l'échelle territoriale ?"" - date à définir
 - ""Faciliter la participation citoyenne et l'activité des jeunes parents ?"" - date à définir *

[[https://framaforms.org/inscriptions-cycle-de-webinaires-ajiter-1586861591 Inscrivez-vous en cliquant ici]] (Gratuit, ouvert à tous.tes) 

A noter : 
Ces webinaires sont organisés selon des modalités de visio-conférence au moyen de l'outil ZOOM. Pour pouvoir participer dans les meilleurs conditions, l'accès à un ordinateur doté d'une bonne connexion internet est conseillé, et de se munir d'un casque audio et d'un webcam fonctionnels. Une fois votre inscription réalisée, vous recevrez les identifiants et mot de passe de connexion 1 à 2 jours avant le démarrage du webinaire. ","","https://framaforms.org/inscriptions-cycle-de-webinaires-ajiter-1586861591",""
26/05/2020 14:02:43,26/05/2020 14:02:43,"L'ADRETS recherche un territoire rural alpin intéréssé pour être accompagné sur la thématique d’accueil des jeunes adultes en milieu rural","2019-11-01","","LAdretsRechercheUnTerritoireRuralAlpinIn_photo-copil-1-ajiter.jpg","**L'association ADRETS porte depuis 2018 le projet AJITER ""Faciliter l'Accueil des Jeunes Adultes et de leurs Initiatives dans les Territoires ruraux"". Dans ce cadre, l'association ADRETS souhaite accompagner un territoire des Régions Sud ou Auvergne-Rhône Alpes en 2020 sous la forme d'un dispositif d'accompagnement ""exploration-action-propulsion d'une initiative"" en faveur de l'accueil et l'installation des jeunes adultes sur le territoire. Nous lançons un Appel à Manifestation d'Intérêt ce jour pour identifier les territoires ou collectifs d'acteurs qui souhaiteraient bénéficier de cet accompagnement.**","✗ Détails : Appel à Manifestation d'Intérêt et formulaire de réponse à retourner en PJ
✗ Date limite de réponse : 13 décembre 2019
✗ Publics-cibles de l'accompagnement : réseaux acteurs jeunesse, associations de développement local, collectivités locales, groupe d’acteurs investis sur leurs territoires, … et surtout, un collectif d’acteurs motivé pour avancer sur cette thématique et pour mettre en œuvre une action sur son territoire
Vous êtes intéressés ? Vous avez des questions sur cet Appel à Manifestation d'Intérêt ?

N'hésitez pas à partager cette appel autour de vous.
Plus d'infos sur le projet et de nombreuses ressources en ligne: www.ajiter.fr et sur [[https://qwanturank-qwanturank-qwanturank.fr qwanturank-qwanturank-qwanturank.fr]]
Vous êtes intéressé ? Vous avez des questions ?
=> Prenez contact avec Claire Belet, cbelet at adrets-asso.fr ou au 06 10 56 94 99","","","LAdretsRechercheUnTerritoireRuralAlpinIn_bf_fichier_ajiter_appel-a-manifestation-d-interet_avec-formulaire-reponse.odt"
12/06/2020 08:56:47,12/06/2020 08:56:47,"Les Mardis d'AJITER par la culture","2020-06-10","","LesMardisDAjiterParLaCulture_lesmardisd-ajiter.png","Dans le cadre du projet AJITeR, l‘UFISC, ses organisations membres et ses partenaires vous proposent une série de rendez-vous en ligne pour échanger, réfléchir, travailler collectivement autour de l‘accompagnement par la culture des parcours et initiatives des jeunes adultes (18–35 ans) en territoire rural : “Les Mardis d‘AJITeR par la Culture“ !
","
Les Mardis d'AJITeR la suite

Le cycle des mardis d’AJITeR se poursuit les mardis 23 et 30 juin avec les troisième et quatrième ateliers participatifs en ligne, sur les thématiques :

--> ""Accompagner par la culture les parcours professionnels des jeunes adultes (18-35 ans) en territoire rural""

--> ""Accompagner par la culture les parcours artistiques et culturels des jeunes adultes (18-35 ans) en territoire rural""

… Et le mardi 7 juillet avec un séminaire en ligne sur la thématique : ""Les leviers d'accompagnement des jeunes adultes (18-35 ans) et de leurs initiatives en territoire rural : agir et coopérer par la culture"".

>> Pour plus d‘information : www.ajiterculture.org & Site UFISC

>> Pour tout renseignement : Grégoire Pateau – gregoire.pateau@ufisc.org

Ce cycle s’inscrit dans le cadre du projet européen AJITeR « Favoriser l’Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives en Territoires Ruraux » porté en partenariat avec l’ADRETS, le CREFAD Auvergne, CIPRA France et le RECCA.

{{attach file=""LOGO_UFISC.png"" desc=""image LOGO_UFISC.png"" size=""large"" class=""center""}}","","http://www.ajiterculture.org/",""
25/06/2020 15:17:58,25/06/2020 15:17:58,"Vivre et habiter autrement la ruralité : dispositifs d'accueil et d'accompagnement des jeunes adultes","2020-06-12","","VivreEtHabiterAutrementLaRuraliteDispos_2.image_webinaire-ajiter.png","Ce deuxième webinaire thématique a réunit plus de 60 participants le 28 Mai 2020, et cet article est le fruit d'une rédaction collective qui fait suite aux interventions et échanges avec les participants et d'un travail d'analyse de l'ADRETS. Ce cycle s’inscrit dans le cadre du projet européen AJITeR « Favoriser l’Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives en Territoires Ruraux » porté en partenariat avec l’ADRETS, le CREFAD Auvergne, CIPRA France et le RECCA.","Le projet AJITER ""Faciliter l'Accueil des Jeunes Adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux"" vise à porter un regard nouveau sur l'enjeu majeur que représente l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives. C'est en tous cas l'objectif que se donne un consortium inédit de 5 partenaires : l'ADRETS, CIPRA France, le CREFAD Auvergne, le RECCA et l'UFISC. Courant jusqu'en 2021, le projet vise à accompagner des jeunes adultes dans leurs projets, capitaliser et diffuser des initiatives inspirantes, à identifier les leviers et bonnes pratiques pour améliorer l'accès aux services, l'accès à l'emploi et à la formation, ou encore la participation des jeunes à la vie locale.

Un cycle de webinaires a été poussé par l'ADRETS, pilote du projet, afin d'aborder sous différents angles cette vaste question de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. Le 28 mai se tenait le webinaire ""Vivre et habiter autrement les territoires ruraux ? Exemples de dispositifs d'accompagnement de projets et d'installation des jeunes adultes"". Rejoignant plus de 60 acteurs au niveau national, il explore différents types de dispositifs d'accompagnement de projet de jeunes adultes à travers 3 témoignages. Ceux-ci les illustrent par des modes d'accompagnements individuels ou collectifs, des échelles d'intervention différentes (depuis un accompagnement localisé vers une structuration régionale), mais aussi par les particularités ds parcours des jeunes, de leur itinérance sur un territoire jusqu'à leur accueil dans des lieux ressources. Cet article vient compléter le webinaire en explorant plus avant les enjeux et leviers des dispositifs d'accompagnement des jeunes adultes dans la perspective d'un accompagnement territorial des jeunes adultes pour vivre et habiter autrement les territoires ruraux. 

=====Vivre et habiter autrement la ruralité : quels dispositifs d'accueil et d'accompagnement des projets des jeunes adultes, et pour quoi ? =====
Le webinaire a bénéficié des interventions du CREFAD Auvergne qui a présenté le dispositif d'accompagnement de [[https://la-caravane-des-possibles.webnode.fr/ La Caravane des Possibles]], un accompagnement en itinérance aussi bien individuel que collectif des jeunes adultes. En Ardèche, l'Association AMESUD a construit un parcours d'accompagnement dans l'ESS de l'immersion à la formation jusqu'au test de l'activité, en intégrant un parcours découverte ""Entreprendre Autrement"", un parcours collectif de formation à travers la formation EVEIL (Encourager Valoriser les Initiatives et les Expérimentations Locales), et en passant par la mise en réseau des jeunes adultes avec le tissu d'entreprises locales de l'ESS. Enfin à une échelle régionale, le [[https://www.ajiter.fr/?LeReseauDesPolesEssAccueilleLesPorteurs Réseau des Pôles de l'ESS ]] animé par la CRESS Bretagne fait office d'accueil des porteurs de projet en quête de construire leur activité socialement innovante ou de l'ESS dans les territoires, notamment ruraux. Ces trois dispositifs font l'objet de fiches expériences (cliquer sur les liens). 
A la suite de leurs témoignages et des questions et réactions des participant.e.s, nous avons cherché à corréler cet enjeu vaste de ""Vivre et habiter autrement la ruralité"" et les dispositifs d'accompagnement vers les jeunes adultes effectivement portés et existants dans certains territoires ruraux. L'objectif est de trouver des points de croisement, d'identifier des passerelles sur le sens et sur le fond, entre des dispositifs en apparence variés dans leur portage et dans leur fonctionnement. Qu'ils soient conçus par des acteurs locaux associatifs pour accompagner l'initiative individuelle de jeunes adultes, ou bien pensés par des collectivités à une échelle territoriale plus vaste pour mettre en avant l'attractivité du territoire auprès de nouvelles populations, voici les éléments communs à ces dispositifs que nous avons dégagés, notamment dans les fonctions qu'ils occupent pour : 

 - **Accompagner les jeunes adultes vers l'autonomie**
Voici une idée forte et sous-jacente aux interventions d'AMESUD, du CREFAD, et de la CRESS qui ont pensé et mis en œuvre ces dispositifs d'accompagnement : vivre en ruralité pour un jeune adulte suppose d'acquérir ou d'avoir l'autonomie nécessaire pour penser son projet, son parcours. Une autonomie qui permette d'envisager un projet professionnel adapté à la structure de l’emploi sur un bassin de vie ""en rural"" ou ""en montagne"", adapté aux secteurs d'activités qui forment et qui recrutent. Une autonomie qui permette d'avoir les clés, voire les codes, pour penser son projet de formation, d'accès à l'emploi localement, et donc nécessairement d'avoir la confiance relationnelle, la mobilité, et même la ""motilité"" pour aller à la rencontre des ""bonnes"" personnes, des personnes ressources. Ainsi, ces dispositifs même variés rejoignent tous cet enjeu de l'accompagnement à l'autonomie des jeunes adultes, qu'ils soient locaux, extérieurs au territoire, en demande d'information, en souhait de monter une initiative, ou porteurs de projet ou de création d'activités.

 - **Proposer un espace de rencontre, de réflexion, et de maturation du projet sur un temps-long**
Que ce soit de penser un projet ou une initiative qui s'intègre dans le ""paysage local"", de composer son activité, ou la développer en pluriactivité, l'enjeu pour la personne est d'être acteur de son parcours et de ne pas ""subir""  le contexte socio-professionnel que l'on sait moins favorable pour les jeunes ruraux, ou les contraintes économiques et saisonnières des secteurs économiques des territoires ruraux et de montagne. Les intervenant.e.s ont tou.te.s exprimé la nécessité de cet ""espace d'accueil"", de ""rencontre"" ou de ""guichet d'entrée"" des jeunes adultes ou des porteurs de projet, dans un cadre qui marque une confiance dans leur idée, dans leur personne et dans leur projet. 
C'est aussi un espace d'expérimentation, de temps de vie collective, de confrontation aux idées et personnalités d'autrui, mais aussi de questionnement sur soi et sa position dans le groupe et la société. Cet enjeu auquel répondent ces dispositifs est relevé de manière plutôt consensuelle par plusieurs auteurs (notamment Cognard, 2015). Il s'agit bien de permettre aux jeunes ruraux l'accès à des dispositifs et lieux d’accompagnement territoriaux, décloisonnés, ouverts et non normatifs : pour permettre aux jeunes de s’exprimer sans se sentir stigmatisés ou dévalorisés. L'enjeu est de rendre accessible à tout jeune l’aide absolument nécessaire à l’évolution de son projet ou de ses activités tantôt indépendantes, parfois diversifiées, et souvent inventives. 

 - **Accueillir un projet d'activités, d'installation ou simplement d'initiatives **
Un des partis pris du webinaire a été d'offrir un temps de présentation pour des acteurs qui n'occupent pas les mêmes positions ni le même rôle au sein de leurs territoires d'action. Ce ne sont pas des structures ""jeunesse"" à proprement parler : une Chambre Consulaire et des associations locales porteuses d'un dispositif au ""label régional"" (CRESS), une association d'Education Populaire (CREFAD) et une association de développement local animant un Pôle Ressource à l'ESS et un centre de formation (AMESUD). Toutefois, il est frappant de voir la convergence de leurs propositions : les acteurs de l'éducation populaire CREFAD et AMESUD ont pensé leurs dispositifs respectivement comme un accueil des jeunes et de leur projection dans la vie ""en ruralité"" ou ""au vert"" (avec des rêves, des idées de projet, ou des envies de création d'activités). Les pôles de l'ESS ont aussi été pensés pour être des ""guichets"" ou portes d'entrée pour la réorientation des porteurs de projet de l'ESS localement. 
Ces trois structures aux objets variés nous semble avoir un point commun : la proposition d'un espace d'accompagnement identifié pour les jeunes adultes et les porteurs de projet, locaux ou extérieurs. Autrement dit, leurs dispositifs sont nés de constats partagés localement, et occupent une place ""vide"" que d'autres acteurs ou organismes n'ont pas occupé jusque là ; ou pas de la même manière. L'émergence de ces dispositifs semble tantôt résider dans l'initiative des acteurs locaux de l'éducation populaire ou de l'ESS ou en écho plus fort à des politiques volontaristes (Économie et ESS en Région Bretagne, Jeunesse dans le Département de l'Ardèche). Enfin, il est intéressant de noter que ces dispositifs d'accueil et d'accompagnement des jeunes adultes ne sont pas l'émanation d'une politique formalisée d'accueil de nouvelles populations ou de stratégies d'attractivité territoriale (au sens de marketing territorial).

 - **Faciliter une mise en relation vers les habitants et les acteurs des territoires ruraux**
Les dispositifs présentés ont également en commun la mise en relation du jeune accueilli avec l'écosystème local d'acteurs économiques, associatifs, élus ou habitants dans les territoires ruraux. Que ce soit via pour trouver les ressources locales nécessaires à leur projet (La Caravane des Possibles), via des rencontres collectives avec l'environnement professionnel (EVEIL) ou via l'incitation à rencontre des projets similaires sur le territoire (Pôles ESS). D'autres acteurs que nous avons rencontré dans le cadre du projet (par exemple Villages Vivants, Le Mat, Ronalpia) confirment cette importance de l'accompagnement sur la posture dans le processus d'installation, de la capacité d'écoute et de mise en réseau des jeunes, porteurs de projet ou nouveaux arrivants.
C'est un des éléments clés, soit du succès entrepreneurial soit de la réussite de l'installation ou de l'intégration locale. Les apports sociologiques démontrent que l'enjeu est bien de prévenir les tensions en matière de cohabitation des ""natifs"" et des ""jeunes néo"" qu'ils soient locaux ou nouveaux arrivants, et la confrontation d'une vision plus traditionnelle du monde rural avec l'arrivée de nouvelles personnes aux aspirations nouvelles. Travailler sur cette posture en amont est gage d'un équilibre entre les ""arrivants"" et les ""habitants"" des territoires ruraux, et faire cohabiter les opportunités présentes et les nouvelles dynamiques, dans la conscience du risque de frictions et de déstabilisations locales.

 - **Penser et financer ces dispositifs d'accompagnement face à des segments de politiques publiques variés**
Ces dispositifs font écho à des politiques publiques différentes, alors qu'ils rejoignent (en partie seulement) des finalités communes d'accompagner un accueil et une prise d'initiatives des jeunes adultes ou porteurs de projet dans les territoires ruraux. Ainsi et assez logiquement, les Pôles ESS semblent plutôt financés sous le prisme du développement économique, de l'innovation sociale voire de la cohésion sociale. Le dispositif d'accompagnement global des projets (Pôles de l'ESS et les ""TAG"") trouve ainsi de nombreux partenariats vers les acteurs ""classiques"" de l'accompagnement de projets économiques. 
Les dispositifs d'AMESUD sont financés davantage par le biais départemental avec un programme dédié vers l'autonomie des jeunes adultes sur la Politique Jeunesse, tandis que le CREFAD a financé son dispositif par le biais de l'opportunité d'un projet Réseau Rural National et ANCT Massif Central. Ceci témoigne, par un état de faits, que les acteurs locaux trouvent des solutions partenariales et financières localement, en appréciation du contexte favorable que leur offrirait la structuration des politiques publiques propices au développement de leurs activités.

====Des leviers pour penser l'accueil et l'accompagnement de projets de jeunes adultes====
En résumé, voici une série de leviers potentiels à l'action publique et territoriale concertée, que l'ADRETS  a consolidé et formulé à partir des interventions de ce webinaire, et en recoupant avec l'analyse de la littérature et des visites d'études. Ces perspectives doivent permettre d'ouvrir la voie à la réflexion et à la discussion, pour les acteurs des territoires, des acteurs jeunesse, des décideurs politiques, ou toute personne intéressée par le sujet : 
 -  **Aborder la question de l'accueil et de l'accompagnement des projets des jeunes adultes sous l'angle de la complémentarité/pluralité (?) des acteurs et des dispositifs d'accompagnement au niveau territorial**
En identifiant les discontinuités dans le parcours d'un jeune et en renforçant les partenariats entre acteurs éducatifs, acteurs jeunesse, consulaires, institutionnels, associations de l'éducation populaire et structures de formation.
 - **L'agilité et les pédagogies actives pour penser l'accompagnement des projet des jeunes **
En partant des envies, des idées, des rêves des jeunes, en transmettant des outils et méthodes pour les accompagner vers l'autonomie plutôt que de livrer des réponses modélisées ou procédurales.
 - **Soutenir l'existence et les activités des structures de l'éducation populaire en complément et aux côtés de l'action des institutionnels**
En dédiant des moyens d'animation territoriale pour la mise en réseau des acteurs et des jeunes
 - **Explorer de nouvelles manières d'""aller vers"" ou d'accueillir les jeunes adultes porteurs de projet **
En identifiant de nouveaux lieux ou espaces qui cotoient ces jeunes ""en demande"" ou en tissant de nouveaux partenariats vers des lieux et espaces, en ouvrant les possibles ""hors"" guichets d'entrée de l'accompagnement ""classiques"" : exemples des Centres sociaux, des Tiers-Lieux, des Maisons de services au publics, des espaces France Services, des réseaux de parentalité... voir sur ce sujet le webinaire AJITER sur les Tiers-Lieux Jeunesse, et aussi les travaux du projet MCDR-Port@ail.
 - **Passer de la culture du ""résultats"" à la culture du ""lien et de l'accueil""**
En redonnant la place au temps long, à la confiance témoignée dans les jeunes et leur capacité d'initiative sans en juger les résultats, et en ouvrant les possibilités d'un revenu-indemnité dans la durée de l'accompagnement des jeunes adultes, sans quoi l'engagement de ces derniers peut être mis à mal voir impossible (par ailleurs : est-ce la cause dans la discontinuité observée des parcours ?)

====Conclusion | Des dispositifs d'accompagnement de projets nécessaires ====
Quelques éléments de réponses ont émergé de ce webinaire sur cette vaste question de ""Vivre et habiter autrement les territoires ruraux"". Pour les jeunes adultes, des dispositifs d'accompagnement sont portés dans certains territoires ruraux, par des associatifs, des consulaires, des institutionnels. Leur existence n'est pas à remettre en question car ils répondent à des besoins territoriaux exprimés, des enjeux sociaux avérés. Il ressort que les territoires ruraux français n'envisagent pas (encore) en tant que tel leur soutien à des dispositifs d'accueil et d'accompagnement des jeunes adultes dans leur projet de vie en ruralité. Ce financement est plutôt intégré dans des compétences et segments des politiques publiques divers (économie, jeunesse , social, ...). 
De ce fait, les acteurs professionnels locaux déploient une intelligence du ""faire"" pour trouver des solutions de soutien et de financement au gré des opportunités, des vents politiques favorables ou d'appels à projet plus ponctuels. Ces trois interventions ont ainsi eu le mérite d'éclairer sur des besoins partagés et des solutions locales inventives, partenariales, et éprouvées auprès de nombreux jeunes ou porteurs de projet. Elles ont aussi permis d'ouvrir des perspectives,  d'envisager des questionnements nouveaux pour mieux penser, appréhender, et mettre en œuvre ces dispositifs d'accompagnement à l'aune des enjeux du ""Vivre et habiter autrement la ruralité"". 

====Ouverture | Quels questionnement pour nourrir l'émergence et la mise en œuvre de ces dispositifs d'accompagnement de projets des jeunes adultes en ruralité ?====
En ouverture et en écho à la réflexion apportée par les 3 témoignages de ce webinaire, voici quelques questions pour alimenter le débat : 
 - Vivre et habiter ""autrement"" la ruralité, est-ce nécessairement construire un projet de l'ESS ou alternatif ? Est-ce acquérir l'autonomie nécessaire et suffisante pour en comprendre les codes, pour s'émanciper et ne pas subir les ""contraintes"" du milieu rural dans toutes les dimensions de sa vie (emploi, logement, formation, parentalité, mobilité) ?
 -  Comment penser l'accueil inconditionnel de ces jeunes adultes, au-delà de la nature, du sens de leurs projets ? Quelle image perçue et renvoyée par les territoires accueillants ? Quelle éthique, posture ou valeurs, transmises ou accueillies ? 
 - Quelles ""mesures"" de l'impact individuel, collectif, territorial et sociétal de ces dispositifs d'accompagnement ? Comment énoncer différemment les critères de réussite de l'avancement des projets des jeunes sans parler de présence ou d'absence ""de résultats""  ou de ""concrétisation"" ? Autrement dit, comment faire valoir dans une société normée des indicateurs de résultats différents ?
 - Quels liens ou quelle intégration de ces dispositifs dans des territoires formalisant une ""politique d'accueil de nouvelles populations"" ? Comment les ""territoires d'accueil de nouvelles populations"" pensent-ils et mettent en œuvre ce type de dispositifs ? Comment les communautés de communes, les métropoles pourraient-elles s'appuyer sur les expérimentations pour réfléchir aux politiques jeunesse de leurs territoires ?

""""""""
   
**Rédaction** : Claire Belet (ADRETS), Cécile Champouillon (La Brèche) Thomas Fauvarque (ADRETS), Anne Haefflinger (AMESUD), Claire Lamy (CREFAD Auvergne), Brieuc Poirier (CRESS Bretagne). 
","https://videos.lescommuns.org/videos/watch/26b20bc0-178b-4a87-9659-44a30c259bab","",""
01/07/2020 10:04:42,01/07/2020 10:04:42,"Le dynamisme en milieu rural via des espaces de rencontre et d'initiatives pour et par les jeunes","2020-06-04","","LeDynamismeEnMilieuRuralViaDesEspacesDe_1.image_webinaire-ajiter.png","Ce premier webinaire thématique a réunit plus de 65 participant.e.s le 26 Mai 2020, et cet article est le fruit d'une rédaction collective qui fait suite aux interventions et échanges avec les participants et d'un travail d'analyse de l'ADRETS. Il met le focus sur la création de lieux ouverts pour et par les jeunes, notamment dans le cadre du développement de ""tiers-lieux"". Ce cycle s’inscrit dans le cadre du projet européen AJITeR « Favoriser l’Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives en Territoires Ruraux » porté en partenariat avec l’ADRETS, le CREFAD Auvergne, CIPRA France et le RECCA.","Le projet AJITER ""Faciliter l'Accueil des Jeunes Adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux"" vise à porter un regard nouveau sur l'enjeu majeur que représente l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives. C'est en tous cas l'objectif que se donne un consortium inédit de 5 partenaires : l'ADRETS, CIPRA France, le CREFAD Auvergne, le RECCA et l'UFISC. Courant jusqu'en 2021, le projet vise à accompagner des jeunes adultes dans leurs projets, capitaliser et diffuser des initiatives inspirantes, à identifier les leviers et bonnes pratiques pour améliorer l'accès aux services, l'accès à l'emploi et à la formation, ou encore la participation des jeunes à la vie locale.

Un cycle de webinaires a été poussé par l'ADRETS, pilote du projet, afin d'aborder sous différents angles cette vaste question de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux.  L’ADRETS organisait le 26 Mai un webinaire ""Définir des Tiers-Lieux Jeunesse ?"". Rejoignant plus de 65 acteurs au niveau national, ce webinaire, à travers le témoignages de 3 Tiers-lieux ruraux accueillant des jeunes ou dynamisés par des jeunes, aborde la question de l'émergence et du développement d'espaces de rencontre, d'échanges et d'initiatives par et pour les jeunes dans les territoires ruraux. Cet article vient compléter le webinaire en explorant plus avant les enjeux et leviers de l'implantation en milieu rural d'espaces de rencontres et d'initiatives pour et par les jeunes dans la perspective de favoriser leur accueil et installation.

=====Le dynamisme en milieu rural via des espaces de rencontre et d'initiatives pour et par les jeunes, Quels enjeux ? Quels leviers ?=====

Le webinaire a bénéficié des interventions de l'Espace 2D accompagné par le RESAM (Finistère) et des Fabriques du Monde rural du MRJC de Combeaufontaine (Haute-Saône) et du Revermont (Ain). Gouvernance, partenariats, activités, financements, difficultés : les thèmes abordés par les intervenants ont été nombreux et riches pour illustrer l'émergence de ces lieux de rencontre et d'activités pour et par les jeunes (retrouvez l'enregistrement du webinaire en fin d'article). Pour résumer et compléter le webinaire, cet article reprend un état des lieux des besoins des territoires ruraux et des jeunes pour ce type d'espaces; vient étayer les enjeux de l'émergence et de leur développement; et enfin contribue au panorama des leviers possibles à leur développement et viabilité. Et, en filigrane, nous identifierons leur rôle dans l'accueil global des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. 

 - **Se retrouver et échanger entre jeunes : un besoin essentiel pour les jeunes ruraux**
Un espace pour se rencontrer, pour rêver, pour échanger, pour jouer, pour créer, pour imaginer... C'est l'un des éléments qui semblent indispensables pour que les jeunes adultes puissent envisager de s'installer sur un territoire ! La présence ou non de lieux conviviaux et accueillants dans les milieux ruraux (qu'ils soit pensés et gérés par les jeunes eux mêmes ou pour eux par une structure tierce) a été identifié comme un élément clé de leur réflexion d'installation sur un territoire (cf. analyse de Yaëlle Amsellem-Mainguy de l'INJEP  ""Les Filles du Coin"").

Cette littérature est renforcée par les témoignages recueillis dans le cadre du projet AJITeR (voir l'espace ressources du site www.ajiter.fr) qui pointent la rencontre et l'échange comme ingrédients indispensables à la réussite d'un projet incluant et/ou ciblant les jeunes. Ce besoin des jeunes populations fait écho à une attention forte exprimées par les acteurs de terrain d'offrir un nouvel espace d'accueil, dans un cadre non formel, hors emploi et études, permettant une approche plus globale de l'individu. Les intervenants du webinaire ont d'ailleurs apporté un premier élément de définition de ces lieux en soulignant l'importance de penser un lieu ouvert et accueillant pour tous les jeunes, qu'importe leurs projets, leurs niveaux d'études, leurs apparences, leurs envies, leurs moyens, leurs statuts. 
Ces espaces ont un rôle de catalyseur de la question de l'accueil des jeunes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. 

 - **L'apparition des Tiers-Lieux Jeunesse en ruralité**
Le terme ""tiers-Lieux"", relative nouvelle appellation, est devenu ""pratique"" selon Lucile ( Fabrique du Monde Rural du Revermont - MRJC) : ""//c'est un terme un peu valise qui pour nous est vieux comme le monde car il parle de vie sociale, des cafés, de l'animation des territoires. C'est un terme assez nouveau qui dit une réalité qui existe depuis des années//"".
En effet, un ""tiers-Lieux"" n'est pas unique et reproductible : il rassemble une diversité importante d'espaces, de projets et d'acteurs. Force est de constater que cette appellation fait mouche dans les esprits. Elle est compréhensible pour de nombreux acteurs qu'ils soient de terrain et institutionnels et elle sert souvent d'amorce de discussion pour réimaginer le développement du territoire, son dynamisme et son attractivité. La question de la jeunesse rentre assez naturellement en ligne de compte dans ce processus, notamment pour les territoires, souvent ruraux, fortement impactés par une problématique de vieillissement de leurs populations.

 - **Une question stratégique : des lieux par les jeunes ou pour les jeunes ?**
Intégrer la dimension jeunesse à la définition des tiers-lieux soulève rapidement des questions d'ordre stratégique, politique voire philosophique : qui impulse le Tiers-Lieux Jeunesse ? Comment est-il créé ? L'initiative doit-elle venir impérativement des jeunes ? La collectivité ou les structures d’accompagnement locales ont-elles un rôle primordial à jouer dans l'impulsion de la dynamique quitte à ""raccrocher"" des jeunes ? 
Il n'y a bien entendu pas de réponse tranchée : ""cela dépend""... du terreau déjà en place pour favoriser les initiatives des jeunes, du besoin exprimé par des jeunes eux-mêmes, du partenariat en place parmi les acteurs présents sur le territoire, de la facilité ou non de travailler avec des jeunes et de recueillir leurs avis en amont du projet, du calendrier, des financements, de la mobilité, ... Il n'y a pas de recette toute faite et l'opportunité semble plutôt être déclenchée par un rassemblement de facteurs.
Quelques cas de figure identifiés : 
  - Le besoin ou l'envie part des jeunes eux-mêmes : soit le projet passe sous les radars des acteurs de l'accompagnement soit ils en ont connaissance. Dans ce dernier cas, la posture des acteurs de terrain serait plutôt de laisser les jeunes à la manœuvre en restant en soutien en répondant aux sollicitations sans être proactif. En effet, une trop grande implication d'un acteur professionnel pré-existant porte le risque de dépasser les demandes des jeunes et de les démotiver, les déposséder du projet. 
  - La création du lieu est portée par une collectivité dans le cadre de sa politique publique ou par des acteurs de l'accompagnement : l'accès aux fonds public et aux ressources est facilité, pourtant il y a nécessité d'une vigilance accrue sur la méthode d'implication des principaux concernés (voir le paragraphe ci-dessous traitant de l’association des jeunes à la démarche).

====Des leviers pour la création de Tiers-Lieux Jeunesse====

En résumé, voici quelques leviers complémentaires repérés pour que des Tiers-Lieux Jeunesse puissent voir le jour et se pérenniser. Note : ces leviers sont issus des observations, rencontres et analyses de l'ADRETS, représentatifs d'une photographie à l'instant T du projet. Loin d'être exhaustive, cette liste doit permettre d'ouvrir les échanges et le débat.

 - **Le droit de faire, de rêver, d'expérimenter**
Pour évoluer, identifier leurs compétences, leurs envies de vie, les jeunes doivent pouvoir les rêver et les expérimenter. L'échelle d'un collectif, d'un projet commun ou d'un lieu est idéale pour ""//fédérer un groupe en donnant la confiance et en suscitant l'envie d'être ensemble. Il faut laisser le temps pour que le terreau puisse prendre. Il faut nourrir l'imaginaire. Nous ne sommes pas habitués à ce qu'on nous dise ""Ce lieu est pour vous"", ça demande de se réapproprier plein de choses, dont nos façons de voir le monde//"" (Mathieu, Espace 2D). Le ""droit au rêve"" est aussi porté par le MRJC et ses Fabriques du Monde Rural, dans son rapport éducatif : ""//Nous nous laissons le temps de penser notre organisation, nos projets, pour permettre à chacun de rêver et d’expérimenter de nouvelles manières de vivre ensemble. [...] Ainsi, essayer, et donc parfois se tromper est permis//"".  

 - **Laisser ces espaces ouverts, non institutionnalisés, non stigmatisant et sans étiquetage**
Les lieux d’accueil, même si (ou parce que) leur identité est marquée par les jeunes, portent également une vocation ""tout public"". Cette ouverture, outre de lever l'étiquetage ou la stigmatisation d'un public jeune (« étudiants », ou « en recherche d’emploi ») porte des enjeux de mixité de publics, d'interconnaissance, d'interculturalité. Une approche et un fonctionnement libre et agile sont encore plus importants pour intégrer un processus de décision ouvert, notamment dans la définition des activités (temps de détente et de rêve ou temps formalisés, temps d'accompagnement de projets, temps d'échanges, de jeux...) L’agilité de l’organisation et de la gestion de ces lieux encourage les jeunes à s’y investir et par conséquent à s’installer durablement sur le territoire. 

 - **Des lieux ancrés sur leur territoire, en partenariat avec les autres acteurs locaux**
La coopération, le partenariat, les réseaux... autant de termes qui parlent du même besoin : celui de faire ensemble ! La pérennité des Tiers-Lieux Jeunesse repose en partie sur des partenariats locaux forts. Ces structures deviennent des acteurs ancrés dans le paysage du territoire et leurs actions auraient peu de sens si ces lieux se fermaient aux autres structures du territoire (nécessité d'interconnaissance, de travail en commun sur des projets, mutualisation, ...). Le milieu rural rend cette nécessité plus prégnante du fait des caractéristiques qui lui sont propres (mobilité complexe, éloignement des centres de décisions, faible maillage de structures, ...)

 - **Des politiques publiques qui soutiennent moralement et financièrement, idéalement sur un temps long**
Lucile de la Fabrique du Monde Rural du Revermont le dit elle-même : ""//nous avons besoin autant de soutien financier que de soutien moral de la part des pouvoirs publics//"". 
De nombreux territoires ruraux sont confrontés à des financements insuffisants pour construire une véritable politique de soutien et d'accompagnement des initiatives jeunesses. Il existe des financements, nationaux, régionaux et locaux pour les initiatives autour de la jeunesse mais ceux-ci sont parfois trop complexes à obtenir. Le besoin de financement est double : ceux directement fléchés vers les lieux pour assurer leur fonctionnement, et ceux fléchés vers les structures d’accompagnement qui peuvent, en cas de besoin, apporter des ressources et de l’ingénierie. Quant au soutien moral, il joue un grand rôle dans l'investissement des acteurs en favorisant, chez les porteurs de projets, la créativité, l’envie, la motivation et le sentiment d’appartenance.

 - **Associer les jeunes à la démarche et à la gouvernance de façon réelle et concrète**
Cela semble logique, mais il est parfois nécessaire de le (re)dire : des espaces et des lieux dédiés à la jeunesse ont tout intérêt à associer les jeunes à toutes les étapes de la construction et de la vie du projet. La stratégie consistant à intégrer les usagers à la création et au fonctionnement du service qui leur est destiné est un gage de sa réussite et de sa pérennité. Pa cette « co-gestion » par les jeunes, le Tiers-Lieux Jeunesse reste au fait des besoins de ses usagers et lui permet agilité et liberté dans son mode de fonctionnement. 
Cette intégration se réfléchit à différents niveaux : quels objectifs donne t-on au lieu et à la participation des jeunes à sa vie ? Quand associe-t-on les jeunes ? Comment ? Quelle place ont-ils dans les prises de décisions? Comment articuler besoins des jeunes et intentions de l’acteur à l’initiative du projet ? Est-ce un projet que pour les jeunes et que porté par eux? Quelle articulation avec le reste de la population? Quelle gouvernance mettons-nous en place? Sommes-nous prêt à laisser le lieu vivre comme les jeunes l'envisagent ? Etc.

 - **Un lieu ouvert aux jeunes issus du territoire ET aux nouveaux arrivants**
L'accueil et la capacité à favoriser l’expression des jeunes issus du territoire et des jeunes nouveaux arrivants est un indicateur de réussite des objectifs d'un Tiers-Lieux Jeunesse. Ceux-ci ont en effet un rôle à jouer dans la mise en réseau et la rencontre des différentes typologies de jeunes, qu'ils soient extérieurs au territoire ou issus du territoire. Selon Benjamin Paulin de la Fabrique de Combeaufontaine il faut que l’espace ""//donne envie. Il se doit d’être accueillant pour tous en favorisant « l’imaginaire » de chacun//"". C’est le même enjeu pour tous les lieux vivants de l’accueil du public : être ouvert au plus grand nombre en gardant sa marque de fabrique ! 


 - **Un Tiers-Lieux Jeunesse pensé en articulation avec le reste de la population**
Centrer son activité sur les jeunes et/ou avec les jeunes risque un enfermement dans cette même catégorie de population. Un lieu, un projet ou une initiative s’articule dans son environnement, surtout dans les milieux ruraux où s’entendre avec son voisin est primordial ! Traiter de la thématique jeunesse conduit assez rapidement à s'intéresser à d'autres thématiques, plus transversales sur les publics, comme la petite enfance, le vieillissement, la mixité intergénérationnelle par exemple. Lucile de la Fabrique du Revermont apporte notamment un exemple d'accueil de projets « jeunes » dans leur avancement ou dans leur développement plutôt que de projets portés par des jeunes.


====Conclusion | Une identité jeunesse à des Tiers Lieux====
Comme pour toutes les autres formes de tiers-lieux, les Tiers-Lieux Jeunesse recouvrent de nombreuses réalités, dans leurs formes, dans ce qu’ils proposent et défendent, dans leurs fonctionnements et leurs projets. Cette diversité naît de la liberté des acteurs dans la construction de ces lieux. Par conséquent, se laisser emporter par cette liberté et cette diversité afin que l'imaginaire puisse s'exprimer est bénéfique pour tous. 
Dans un travail réalisé avec France Tiers lieux, nous avons pu identifier l'identité d'un lieu comme source de définition de celui-ci : face à la diversité des actions menées en leur sein, la marque ""jeunesse"" est ainsi une entrée possible pour (re)penser le développement du territoire au prisme d'une thématique / problématique spécifique.
Nous avons dressé, dans cet article, une liste d’enjeux et de  points d'attention pour la création d'un Tiers-LieuxJeunesse. Sachons faire preuve d’agilité dans nos projets en les pensant de façon coordonné et articulé sur les territoires afin de conserver les territoires ruraux attractifs pour les jeunes adultes ! 


====Ouverture | Quels questionnement pour défendre et nourrir une entrée jeunesse dans les Tiers-lieux ?====
En ouverture et en écho à la réflexion apportée par les témoignages de ce webinaire, voici quelques questions pour alimenter le débat : 
 - Un tiers-lieux identifié ""jeunesse"" est-il réellement un facteur de choix pour l'installation dans un territoire des publics les plus jeunes ? Répond-il aux besoins de l'ensemble des publics jeunes ? Ne sectorise-t-il pas un peu plus des catégories de jeunes selon leurs cultures, appétences, appartenances ?
 - Comment travailler sur une identité ""jeunesse"" non excluante des autres catégories de public ? Comment intégrer l'approche jeunesse dans une dynamique plus large d'accueil et d'installation des populations dans les territoires ruraux ?
 -  L'effet de mode autour des tiers lieux rend-il pérenne le modèle d'un lieu centralisé, alors que les financements publics se raréfient et sont de moins en moins orientés vers du fonctionnement ?
 - La liberté et l'agilité, le droit à l'expérimentation, à l'erreur sont certains des facteurs identifiés pour mettre en place des dynamiques collectives autour des projets de tiers-lieux : comment sécuriser cette approche pour rassurer les financeurs sur un usage responsable des fonds publics ?

Lien pour ré-écouter le webinaire : https://videos.lescommuns.org/videos/watch/fbfa3768-253a-49bc-88a8-5a70b52f6b06
Lien plateforme du projet:  https://www.ajiter.fr/?PagePrincipale

Co-producteurs et co-productrices de l’article:
Claire-Hélène Animatrice RESAM Réseau d’Échanges et de Services aux Associations du pays de Morlaix animation@resam.net
Mathieu Cirou – Espace 2D - 2dmorlaix@gmail.com
Lucile Clair Permanente Fabrique du Revermont MRJC de l'Ain fabrique.revermont@mrjc.org
Benjamin Paulin Permanent Fabrique du Monde Rural (70) fabrique.valdesaone@mrjc.org
Thomas Fauvarque – ADRETS – tfauvarque@adrets-asso.fr","","",""
28/08/2020 15:47:36,28/08/2020 15:47:36,"La lettre d'information sur le projet AJITeR de l'ADRETS est disponible!","2020-08-28","","LaLettreDInformationSurLeProjetAjiterDe_capture-logo-ajiter.png","L'ADRETS vous partage un petit point d'étape sur ses actions dans le cadre du projet AJITeR! Vous trouverez aussi quelques informations de nos partenaires!","","","","LaLettreDInformationSurLeProjetAjiterDe_bf_fichier_lettre-d-information-ajiter.pdf"
14/10/2020 16:50:20,16/10/2020 18:06:08,"Des jeunes à la découverte des métiers et des conditions de vie en montagne","2020-10-14","","DesJeunesALaDecouverteDesMetiersEtDesC_ajitour-extract.jpg","L’AJITOUR a permis à dix jeunes de découvrir les métiers de la montagne et la vie dans les Alpes. Retour sur cinq jours d’immersion dans le Queyras, à la frontière avec l’Italie,rythmés par des échanges entre les jeunes et les professionnels du territoire.","=====COMMUNIQUE DE PRESSE -  AJITOUR 2020 –Présidence française de la SUERA=====
====L’AJITOUR au cœur du développement durable====
Durant une semaine, dix jeunes de 19 à 26 ans, originaires de la ville ou de la montagne se sont retrouvés en immersion dans le Queyras. Accompagnés par Educalpes et  CIPRA France*, ils ont pu rencontrer une vingtaine de professionnels dans des domaines d’activité variés  (accompagnateur en montagne,  gardienne  de  refuge,  bergère,  artisans,  agents territoriaux...). Ces professionnels ont partagé leur passion du métier et du territoire. Ils ont également fait part de la très bonne saison estivale 2020 tout en s’inquiétant d’un rythme de travail soutenu et difficile physiquement. Les limites d’accueil des touristes sur le territoire et la pression sur les milieux ont été abordés. Le Queyras se situant à la frontière avec l’Italie et le Mont  Viso,  le  développement  [[http://www.evoleos.fr/ durable]]  constitue donc un  enjeu  fort  de  la  coopération transfrontalière Queyras/Italie.
====Du projet de métier au projet de vie====
Une grille d’entretien  définie par  les  jeunes au  démarrage  de  l’AJITOUR leur a  permis d’interroger les professionnels sur l’exercice de leur métier : cursus, quotidien, salaire, etc. Les professionnels ont  formulé  des  conseils  aux  jeunes  et  surtout  transmis  leur  énergie  et motivation. «L’essentiel à mon sens c’est d’être passionné et faire surtout un métier que tu aimes  car  on  passe  beaucoup  de  temps  dans  notre  travail»  témoigne  Ludivine, éducatrice nature et bergère.Si la plupart des professionnels rencontrés se situent dans le modèle économique dominant,quelques expériences et notamment la visite d’une ferme a permis d’éveiller la curiosité des jeunes sur l’existence d’une économie plus sobre(faire mieux avec moins). Entre  temps  de  rencontres  formelles  et  échanges  informels  au cours  des  repas  et des randonnées, l’AJITOUR a glissé de réflexions centrées sur les métiers vers les conditions de vie dans les Alpes et le projet de vie. Noémie, participante, explique que l’AJITOUR lui a permis «d’élargir [s]es horizons professionnels et de découvrir par exemple le métier de gestionnaire de gîtes». «Ça permet de savoir comment trouver un équilibre entre ce qu’on a envie pour son mode de vie et aussi le métier qu’on veut faire» témoigne Sidonie, autre participante.
====Interpellation des professionnels et suites données ====
Un  temps  de  synthèse a  permis  au  groupe  de  faire  part  de  ses motivations,  de  ses observations et de ses questionnements aux professionnels du territoire en charge de l’accueil des jeunes. Quel accès au logement pour les jeunes sur le territoire? Quelle prise en compte de  l’environnement  par  le territoire,critère  important  pour  certains dans  l’idée  d’une installation.

Un article sur l’AJITOUR est paru dans la newsletter Alpmedia. Les résultats de l’AJITOUR, ainsi  que  deux  autres  dispositifs  dont  la  Caravane  des  possibles  portée  par  le  CREFAD Auvergne, seront présentés et feront l’objet de réflexions complémentaires durant la [[http://alpweek.org/2020/?lang=fr Semaine Alpine]] qui se tiendra à Nice du 9 au 11 décembre 2020 en parallèle du Forum de la SUERA* et  de  la  rencontre  des  Ministres  de  la  Convention  alpine (à  confirmer). Une  vidéo  dans plusieurs langues alpines sera prochainement disponible. 

===La CIPRA , une organisation aux visages et formes multiples===
La Commission Internationale pour la Protection des Alpes, la CIPRA, est une organisation faîtière non gouvernementale avec des représentations nationales et une représentation régionale dans les sept pays alpins. Elle regroupe plus de cent associations et organisations. La CIPRA œuvre pour un développement durable dans les Alpes, comprenant la préservation du patrimoine culturel et naturel, de la diversité régionale, ainsi que la proposition de solutions transnationales répondant aux problèmes rencontrés dans l'espace alpin. www.cipra.org
===Contacts===
Commission Internationale pour la Protection des Alpes  ·  CIPRA France Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère  ·  5, Place Bir Hakeim  ·  38000 Grenoble  ·  France T +33 476 42 87 06  ·  france@cipra.org  ·  www.cipra.org/france","","https://www.cipra.org/fr/communiques/des-jeunes-a-la-decouverte-des-metiers-et-des-conditions-de-vie-en-montagne/Communique_AJITOUR_13-10-2020.pdf/inline-download",""
17/11/2020 10:46:47,17/11/2020 10:48:50,"Coordonner les acteurs jeunesse d'un territoire","2020-11-16","","CoordonnerLesActeursJeunesseDUnTerritoire_2020_image_webinaire3_adrets-ajiter_coordonneracteurs.jpg","Ce troisième webinaire thématique a réunit plus de 40 participants le 11 juin 2020, et cet article est le fruit d'une rédaction qui fait suite aux interventions de représentrants du Réseau Acteurs Jeunesse du Royans-Vercors, du Département de la Savoie et de Territoires Conseils. Ce cycle s’inscrit dans le cadre du projet européen AJITeR « Favoriser l’Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives en Territoires Ruraux » porté en partenariat avec l’ADRETS, le CREFAD Auvergne, CIPRA France et le RECCA.","=====Mises en réseau et modes de faire entre acteurs des territoires=====
**Le projet AJITER **""Faciliter l'Accueil des Jeunes Adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux""  vise à porter un regard nouveau sur l'enjeu majeur que représente l'accueil et l'installation des jeunes adultes dans les territoires ruraux est l'objectif que se donne un consortium inédit de 5 partenaires. Courant jusqu'en 2021, il vise à capitaliser et diffuser des initiatives inspirantes en matière d'accueil des jeunes adultes en milieu rural et à identifier les leviers et bonnes pratiques pour améliorer l'accès aux services, l'accès à l'emploi et à la formation, ou encore la participation des jeunes à la vie locale. La plateforme www.ajiter.fr recense des fiches expériences détaillées, une veille en continu, des ressources et analyses qui sont le fruit d'un travail de capitalisation, d'expérimentation et d'animation dans nos territoires d'action.
**Un cycle de webinaires **a été créé  par l'ADRETS dans le cadre de ce projet pour aborder sous différents angles la vaste question de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux.  L’ADRETS organisait le 11 juin le webinaire ""Se coordonner à l'échelle territoriale pour la jeunesse ?"". Rejoignant plus de 40 acteurs au niveau national, il a permis d'explorer des exemples de mise en réseau et coordination à l'échelle territoriale. A travers 3 témoignages, le webinaire a permis d'approfondir les enjeux de la coordination et de la mise en réseau des acteurs jeunesse, et au-delà, les dynamiques locales favorisant l’accueil et  l’accompagnement global des jeunes adultes sur leurs territoires de vie, dans leur parcours professionnel mais aussi leur parcours de vie. 
=====Enjeux et clés de la coordination des acteurs pour la jeunesse=====
Le webinaire a permis d'explorer les modalités et les enjeux de la coordination de la mise en réseau des acteurs jeunesse de l'échelle locale à l'échelle nationale. Tout d'abord à travers l'exemple d'Activ'Royans, structure animatrice du Réseau Acteurs Jeunesse du Royans-Vercors, puis du Département de la Savoie, qui a présenté sa politique départementale et sa dynamique de coordination des acteurs. Enfin, un expert associé à Territoires Conseils nous a fait profiter de son expérience d'appui de nombreux territoires français et de son observation fine de ces dynamiques depuis de nombreuses années.
====Une coordination locale, cohérente et territorialisée====
Aujourd’hui, la jeunesse est **une compétence partagée** entre les communes, les intercommunalités (au travers de contractualisations, notamment via les dispositifs de la CAF), les Départements (action sociale), les Régions (Enseignement Supérieur, formation, lycées...), l’État, et enfin aussi l'Union européenne (Garantie Jeune). Cette pluralité d’acteurs institutionnels peut paraître complexe de prime abord et elle ne doit pas masquer **la capacité des acteurs locaux à se fédérer et agir, dans un cadre libre de contractualisation ou de compétence **d'une collectivité. 
Ainsi, en parallèle de la** politique volontariste **du Département de la Savoie ou de la contractualisation du Royans Vercors avec la CAF, d'autres formes de coordination ont émergé. Celles-ci portent des fonctions de mise en réseau des acteurs, cohérente à l'échelle du bassin d'emploi et de vie des jeunes, en dehors des limites administratives ou des compétences. Citons par exemple le Pays de la Baie du Mont Saint-Michel, ou encore le Conseil de Développement du Pays Basque qui a initié et accompagne depuis plus de 10 ans une mise en réseau autour de la jeunesse. Ainsi, il n'y a pas de bonne réponse quant au périmètre d'intervention et d'action de cette coordination, mais la question du niveau territorial pertinent doit être posée dans la réflexion et la constitution de ces réseaux.
====Penser et agir en transversalité, construire un culture commune====
Relevé comme un point fondateur pour enclencher une dynamique durable qui fédère les acteurs jeunesse sur un territoire, l'animation territoire à l'échelle intercommunale et départementale peut passer par **des rencontres régulières qui favorisent une culture commune **autour des enjeux de la jeunesse et de ses besoins. Par exemple, c'est à ce titre qu'un **cycle partagé de formation** est envisagé pour les professionnels faisant partie du réseau, et dont le programme est déterminé en fonction de besoins relevés par le collectif, chaque année, aussi bien pour la Savoie que pour le Royans-Vercors. 
Dans cette démarche d'animation, il apparaît essentiel que la structure qui pilote la dynamique adopte **une posture de confiance **vis-à-vis des structures et professionnels de terrain. En effet, ce sont eux qui connaissent de manière fine les problématiques, les besoins des jeunes, et ceux de leur territoire. Par exemple, la Savoie s'appuie sur l'expertise de 5 associations départementales ; en Meurthe-et-Moselle, l'animation se déploie à travers le réseau des structures d'éducation populaire. A l'échelle intercommunale, on trouve tantôt un pilotage par des structures jeunesse ou en copilotage avec la CAF, comme c'est le cas pour le Réseau Acteurs Jeunesse du Royans-Vercors.
En corollaire, un rôle de facilitation semble dévolu à cette fonction de pilotage, dans la réalisation de projets en partenariat entre les structures, ainsi que dans la constitution de groupes de travail par projet, ou par territoire. Cette culture commune semble alors bien le préalable pour ouvrir la voie à une** démarche de coordination en transversalité**, qu'appelle en effet l'**accompagnement global des jeunes adultes**, puisque cet âge renvoie à des besoins dans toutes les facettes de la vie des jeunes (logement, mobilité, emploi, lien social, ...). 
La  coordination des acteurs dans la conduite des politiques jeunesse vers les jeunes adultes, appelle donc de prendre en compte de manière transversale les axes d'intervention que sont : l'information et l'accès au droit, l'insertion, l'autonomie et l'engagement au centre de l'action publique, et comme le rappelle Kamel Rarrbo de Territoires Conseils : ""**Pour les jeunes adultes, il ne s'agit pas de développer uniquement un volet ""occupationnel, mais au-delà, offrir les conditions objectives et subjectives des projets que les jeunes, eux-mêmes imaginent, en libre initiative et autonomie**."" 
====Définir la place des jeunes, Capter l'expression des besoins des jeunes à travers des espaces d'expression libre====
La place des jeunes adultes dans la construction des politiques jeunesse relève d'un souhait partagé, mais reste souvent à l'état de vœu pieu. Un moyen pour les acteurs d'engager un premier pas vers cette participation tout au moins active,  repose sur la création d**'espaces de paroles pour l'accueil des besoins exprimés par les jeunes** eux-mêmes. A l'échelle intercommunale dans le Royans-Vercors, depuis trois ans, les jeunes adultes anciens usagers des centres de loisirs, sont invités (et bien présents) à participer  à une [[https://www.activroyans.fr/actualités/12-jeunes-adultes,-une-journée-pour.html Assemblée libre des jeunes]] (un format revisité du [[https://www.aequitaz.org/projets/parlement-libre-des-jeunes/ Parlement Libre de Jeunes]], proposé notamment par les Centre sociaux). Au Département de la Savoie, comme dans d’autres départements, le Conseil départemental des Jeunes est un format d'expression qui permet de mieux comprendre le besoin des jeunes pour les élus du département et façonne l'exercice de la participation citoyenne dès le jeune âge. 
Ces formats, plus ou moins libres ou institutionnalisés, souvent construits avec des** techniques d'intelligence collective ou d'éducation populaire**, ont le mérite de faire s'exprimer les jeunes sur leurs besoins, leurs difficultés. Ils semblent pouvoir (re)créer ce dialogue entre jeunes et élus, et être un moteur pour faire évoluer leurs représentations, voire préjugés, réciproques. Sur cette base de** (re)connaissance**, il est alors plus aisé de faire remonter des idées et préconisations pour influer ou faire des propositions d'évolution vers les politiques publiques. 
=====Des initiatives intéressantes pour penser l'impact d'une coordination territoriale pour la jeunesse=====
**Le Département de la Manche** dès 1998 a consolidé le projet d'essaimage sur son territoire du dispositif Les Promeneurs du Net inspiré du modèle suédois. Un partenariat inter-institutionnel entre la Caf, la MSA, le Département, la Préfecture et l’Académie s’est construit autour des méthodes d’accompagnement et faisant évoluer les pratiques auprès des jeunes et favorisant le partenariat. Dès 2013, d’autres départements se lancent dans l’aventure et, en 2015, la Cnaf a décidé de promouvoir le concept au niveau national, et aujourd’hui la question de la présence éducative sur Internet devient une question au coeur des différentes modalités d'accompagnement vers les jeunes. 
**Le Département de l'Allier** a initié des rencontres départementales jeunesse puis depuis 2002, et en a démultiplié l'ampleur avec les Rencontres Nationales Neuj'Pro
**Le Département de la Savoie **rend visible les actions et les résultats du réseau des acteurs, offrant ainsi un niveau de transparence et de mise en valeurbienvenue pour les acteurs extérieurs et partenaires du réseau. Au-delà des rencontres du réseau, une plateforme en ligne est ouverte à la contribution et alimentée par l'ensemble des membres du réseau ([[https://reseaujeunesse73.fr/?PagePrincipale Plateforme du réseau jeunesse 73]]).
=====A retenir pour les réseaux et coordinations pour la jeunesse=====
Quelques éléments de réponse, et un tour d’horizon des enjeux clés de la coordination et de la mise en réseau des acteurs pour la jeunesse à l'échelle territoriale : voilà ce que nous a proposé ce webinaire. Retenons **4 de ces piliers fondamentaux : le territoire, la transversalité, les acteurs impliqués, et enfin la place des jeunes.** Tous à questionner aussi bien dans le processus de constitution du réseau que dans une logique de mise en action à une échelle pertinente. Toutefois, alors qu'il nous semble que les trois premiers piliers soient le plus souvent acquis dans les coordinations et réseaux d'acteurs, subsiste la question de la place pensée et accordée aux jeunes dans ces processus d'élaboration des politiques et les actions conduites. Ce webinaire a pointé cette limite de l'exercice de la politique jeunesse et l’importance de ce premier pas de mise en dialogue et d'accompagnement de l'expression libre des jeunes. Ce premier pas qui reste, rappelons-le, un préalable essentiel à une participation active, qui malheureusement restera une chimère si la rencontre et l’interconnaissance entre les jeunes et les acteurs privés et publics n'est pas facilitée.
=====La question de la place des jeunes dans la coordination territoriale=====
Ce webinaire est une photographie de trois témoignages aux périmètres d'action différents, qui font écho à quelques pistes pour aller plus loin dans la réflexion : 
    • Une politique jeunesse est-elle possible sans la participation des jeunes ? 
    • Est-ce que la participation est la bonne marche à viser ? Est-ce qu’il existe des préalables qui manqueraient aujourd’hui à cette participation désirée et désirable ? 
    • Comment penser et favoriser l'interconnaissance acteurs jeunesse - jeunes - élus ? 
    • Comment faire évoluer les représentations des élus et représentants institutionnels pour mieux accueillir ce qui est proposé par les jeunes ?
    • Que doit-on travailler sur les représentations de chacun pour se connaître, se reconnaître dans des rôles respectifs ?
=====Voir le replay du webinaire :=====
""""""""

====Contacts intervenants :====
**Mathieu Ferrand**, Directeur d'**Activ'Royans** et pilote du Réseau Acteurs Jeunesse du Royans-Vercors. mail : activ-royans.direction@orange.fr
**Rémi Serain**, Chargé de mission accompagnement des politiques jeunesse** Département de la Savoie**. mail : Remi.SERAIN@savoie.fr
**Kamel Rarrbo**, expert associé à **Territoires Conseils** sur les politiques jeunesse. mail : rarrbo@wanadoo.fr
====Rédaction : ====
**Claire Belet**, cbelet@adrets-asso.fr","https://videos.lescommuns.org/videos/watch/fd780049-3924-4b90-8235-ccde7011f1b3","",""
06/01/2021 10:34:37,06/01/2021 10:34:37,"l'UFISC Recrute pour AJITeR","2021-01-06","","LUfiscRecrutePourAjiter_capture-du-2021-01-06-10-34-25.png","Dans le cadre du projet européen AJITeR « faciliter l’Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives en Territoires Ruraux », l’UFISC recrute un·e chargé·e de mission pour participer aux actions à réaliser entre janvier et août 2021.","Description du poste
Dans le cadre de ce projet AJITeR, le·la chargé∙e de mission devra mener à bien les actions suivantes :
- L’appui à l’organisation d’événements, de séminaires et/ou d’ateliers participatifs ainsi que des comités de pilotage et groupes de travail (invitations, communication, programme, contenus, logistique...) ;
- L’appui à la gestion administrative et budgétaire du projet AJITeR (cadre de fonds européens FEADER) ;
- L’appui à la communication et à la capitalisation du projet AJITeR.

Sur cette 3 ème année de projet, le∙la chargé∙e de mission sera notamment en appui à la mise en œuvre d’un programme de formation à destination d’élu·e·s et de technicien·ne·s des collectivités territoriales, à la mise en place de groupe de travail spécifiques autour de la ruralité et de la jeunesse et à l’élaboration d’un plaidoyer sur « l’agir en territoires ruraux ».
Le·la chargé·e de mission travaillera sous la responsabilité de la déléguée générale et de la chargée de projet qui pilote le projet AJITeR et en lien avec le chargé d’étude AJITeR.
Il·elle aura pour mission d’assurer, en lien avec l’équipe et le comité de pilotage « Ajiter par la culture ! », les fonctions suivantes :
1. L’appui à l’organisation d’événements, de séminaires, de groupes de travail et/ou d’ateliers participatifs (invitations, communication, programme, contenus, logistique...) :
- Organisation et participation à l’animation des événements et des séminaires ;
-Animation de groupes de travail et/ou ateliers en lien avec les structures mobilisées et rédaction d’analyses et synthèses ;
-Gestion logistique et inscriptions ;
-Rédaction de comptes-rendus et productions écrites.
2. L’appui à la gestion administrative et budgétaire du projet AJITeR (fonds européens FEADER) :
- Appui à la gestion du budget analytique du projet AJITeR ;
- Suivi et gestion des facturations des prestations liées au projet AJITeR et des justificatifs de temps de travail.
3. L’appui à la communication et à la capitalisation du projet AJITeR :
- Mise à jour régulière du site Internet www.ajiterculture.org ;
- Communication (invitations ciblées, newsletters, réseaux sociaux, etc.) ;
- Rédaction de synthèse et de documents de communication ;
- Veille informative et sur les événements en lien avec la ruralité et/ou la jeunesse en France et en Europe ;
- Capitalisation des travaux de l’UFISC sur site Internet du groupement AJITeR ajiter.fr et participation aux temps de réflexion sur la capitalisation du projet avec le groupement AJIteR ;
- Gestion de la base de données de contacts liés au projet AJITeR.

Compétences requises
- Bonne capacité de synthèse, aisance rédactionnelle ;
- Expérience organisationnelle de temps de rencontres / ateliers (logistique, communication...) ;
- Expérience en gestion de projets ;
- La connaissance de la gestion administrative, budget analytique et règles des projets européens est un
plus ;
- Maîtrise de l’outil informatique et de communication (traitement de texte, BDD, publication internet,
outils de communication) ;
-Intérêt pour les questions de ruralité et de jeunesse ;
-Connaissance et intérêt pour le secteur culturel, du secteur associatif et/ou de l’Economie Solidaire.

Modalités
- Embauche en CDD de 8 mois à temps plein (télétravail possible en fonction du contexte) ;
- Déplacements ponctuels à prévoir (événements, ateliers, séminaires...) ;
- Convention CCNEAC (rémunération en fonction de l’expérience et du profil), tickets restaurant.
Information et contact

Envoi de votre CV et d’une lettre de motivation d’ici le 20 janvier 2021 par mail à l’attention de Mme Laure
HUBERT-RODIER, contact@ufisc.org.

Toutes les informations sont dans le document en pièce jointe!","","","LUfiscRecrutePourAjiter_bf_fichier_ufisc_offre-d-emploi_charge.e-de-mission_ajiter.pdf"
21/01/2021 10:34:16,21/01/2021 10:34:16,"Nouveau ! AJITER accompagne des projets de territoires et essaimages en ruralité en faveur des jeunes adultes","2021-01-21","","NouveauAjiterAccompagneDesProjetsDeTerr_affiche-ajiter-nievre.jpg","L'ADRETS pilote du projet AJITER, accélère ses accompagnements pour favoriser l'émergence d'actions en matière d'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives en ruralité et pour appuyer des essaimages de dispositifs à destination des jeunes ruraux. Elle accompagne le PETR Val de Loire Nivernais Morvan dans la sa réflexion et mise en œuvre d'actions pour l'accueil et l'accompagnement des jeunes adultes ; elle outille et transfère des bonnes pratiques au groupe de chargés de mission Accueil du Massif Central ; et accompagne l'association Article 1 à son essaimage dans les territoires ruraux et de montagne rhonalpins. ","Grâce aux travaux menés de capitalisation de ressources (analyses, fiches expériences) menés en année 1, à son observation fine des dynamiques et besoins en matière d'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives, et à un Appel à Manifestation d'Intérêt lancé en 2020, l'ADRETS a identifié le besoin, structuré sa démarche d'accompagnement pour appuyer 3 groupes d'acteurs dans leur réflexion sur ce sujet. Il s'agit en filigrane de traiter de l'enjeu d'accueil des jeunes adultes à la croisée de l'enjeu d'accueil de nouvelles populations pour des territoires en déprise démographique, mais aussi d'accompagner l'essaimage de dispositifs plutôt métropolitains en ruralité, dispositifs en faveur de l'emploi, de l'insertion, du logement... dont les territoires sont parfois dépourvus. 
=====Accompagnement du PETR Val de Loire Nivernais Morvan=====
L'ADRETS appuie le [[https://www.accelerateurdeprojet.fr/ PETR Val de Loire Nivernais Morvan]] : le Pays souhaite se lancer dans une réflexion sur la thématique de l’installation des jeunes adultes en milieu rural à travers le partage d'expériences inspirantes identifiées par l'ADRETS ; la mobilisation d'un groupe de réflexion composé de techniciens, d'élus et d'habitants ; et l'identification d'expérimentations pertinentes à mener dans le cadre de ses prochaines contractualisations et projet de territoire. 
=====Accompagnement à l'essaimage d'Article 1 en ruralité=====
L'ADRETS appuie l'association nationale [[https://article-1.eu/ Article 1]] qui accompagne, du lycée au monde professionnel, les jeunes de milieux populaires dans leur orientation, leur réussite et leur développement personnel, avec l'ambition que la réussite ne dépende pas des origines, mais soit facilitée par le lien social et l'engagement citoyen. L'ADRETS délivre vers l'équipe de coordination régionale Auvergne-Rhône Alpes un appui méthodologique sur le déploiement des dispositifs d'Article 1 dans des territoires ruraux et de montagne rhonalpins. Particulièrement, elle aide à la réflexion sur le modèle d'activité et économique de cet essaimage, elle favorise l'émergence de dynamiques de co-construction et participatives dans les nouveaux territoires d'action identifiés (Rhône, Isère, Savoie, Drôme), et elle apporte à la cartographie et la mobilisation des parties prenantes essentielles pour la réussite de ces essaimages, grâce à sa connaissance fine des acteurs en territoires alpins.
=====Appui à la réflexion des chargés de mission Accueil du Massif Central=====
Une quinzaine de territoires du Massif Central ont été lauréats d'un AAP Accueillir en Massif Central dans la perspective de Lutter contre le recul des jeunes ; bénéficient d'une mise en réseau et d'échanges de pratiques, animés par l'ADEFPAT et les Localos. Ces derniers ont fait appel à l'ADRETS pour nourrir le groupe des ressources et leviers identifiés dans le cadre d'AJITER pour l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives. Un appui qui vise la mise en mouvement vers une mise en œuvre territorialisée de nouvelles actions, et la co-construction d'un kit méthodologique et d'une plateforme en commun pour ces chargés de mission. [[https://www.localos.fr/massif-central/ Plus d'infos]]
","","",""
29/01/2021 15:46:53,29/01/2021 15:46:53,"La lettre d'info du projet AJITER - janvier 2021","2021-01-29","","LaLettreDInfoDuProjetAjiterJanvier202_caravane-des-possibles-3.jpg","L'ADRETS vous partage un petit point d'étape sur ses actions dans le cadre du projet AJITeR ! Vous trouverez aussi quelques informations de nos partenaires!
","Accédez à notre lettre d'info [[https://cloud.vrdis.fr/s/pQmNQedxZ3Yo5jm ici]]

====Actu du moment ! Une nouvelle session de webinaires proposée par AJITER ====
Le Groupement AJITER est heureux de vous inviter à une nouvelle session de webinaire qui fait suite à ceux tenus en 2020.
Programme des webinaires et [[https://framaforms.org/webinaires-ajiter-2021-1611223172 Inscriptions ici]]","","https://cloud.vrdis.fr/s/pQmNQedxZ3Yo5jm",""
02/12/2020 10:14:00,08/02/2021 22:16:24,"Webinaire "" Ce qu'il nous faut pour mieux vivre dans les territoires ruraux""","2020-12-02","","WebinaireCeQuIlNousFautPourMieuxVivre_semaine-alpine.jpeg","Dans le cadre du projet AJITeR - Accueil des Jeunes adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux et dans le cadre de la Semaine Alpine ""Jeunesse et Climat"" les 5 partenaires du projet organisent un atelier en ligne**"" Ce qu'il nous faut pour mieux vivre dans les territoires ruraux"".**

","Cet atelier sera l'occasion de découvrir les premières pistes de travail du consortium AJITeR et de pouvoir discuter ensemble des **enjeux pour les jeunes adultes dans les territoires ruraux**. Nous présenterons, lors de cet atelier, ce qui nous anime et ce que nous souhaitons voir apparaître dans les productions finales du projet.

Il se déroulera **le jeudi 10 décembre à partir de 11h30,
**
Pour vous inscrire vous trouverez ici[[http://alpweek.org/2020/fr/registration/  le lien d'inscription ]]","","http://alpweek.org/2020/fr/",""
04/03/2021 11:42:17,04/03/2021 11:42:17,"[Webinaire] 18 Mars : Faciliter la participation citoyenne et territoriale des jeunes parents","2021-03-04","","Webinaire18MarsFaciliterLaParticipatio_kindergarten-2204239_1920-1.jpg","A venir le 18 Mars, le prochain webinaire de la session 2021 proposé par l'ADRETS dans le cadre du projet AJITER, sur le thème ""Faciliter et encourager la participation citoyenne et territoriale des jeunes parents ? Exemples d’accompagnement.""","L’association ALPAJE 05 (réseau des ACEPP) travaille à la question de la valorisation de l’utilité sociale des associations du réseau d’ALPAJE et donc de
l’implication des jeunes parents, dans les territoires ruraux, pour dynamiser la vie de tous les jours.

**Programme de ce webinaire :**
Présentation du réseau national Acepp 
Présentation autour de l'utilité sociale et territoriale des crèches 
Témoignages d'acteurs de l'accompagnements, autour d'initiatives vers les jeunes parents.

**Inscriptions ici : ** un lien de visio-conférence sera envoyé 24h avant le webinaire aux participant.es
https://framaforms.org/webinaires-ajiter-2021-1611223172","","",""
10/03/2021 09:35:44,10/03/2021 09:35:44,"Accueil et installation durable des jeunes et nouveaux arrivants en territoires de montagne","2021-03-10","","AccueilEtInstallationDurableDesJeunesEtN_neo-montagne.png","Le 16 février se tenait le webinaire ""Enjeux de l'accueil et de l'installation durable en territoires de montagne : travaux de recherche et témoignage d'acteurs"". Rejoignant une vingtaine de participant.es au niveau national, il a permis d'explorer les enjeux, freins et leviers aux trajectoires de vie des personnes désireuses de s'installer en montagne. L'occasion de questionner les leviers d'action des territoires face aux migrations actuelles et qui tendront à se développer à l'avenir, en écho aux différentes crises que nous traversons. "," ======Accueil et installation durable des jeunes et nouveaux arrivants en territoires montagne======
**Le projet AJITER** ""Faciliter l'Accueil des Jeunes Adultes et de leurs Initiatives dans les TErritoires Ruraux""  vise à porter un regard nouveau sur l'enjeu majeur que représente l'accueil et l'installation des jeunes adultes dans les territoires ruraux est l'objectif que se donne un consortium inédit de 5 partenaires. Courant jusqu'en 2021, il vise à capitaliser et diffuser des initiatives inspirantes en matière d'accueil des jeunes adultes en milieu rural et à identifier les leviers et bonnes pratiques pour améliorer l'accès aux services, l'accès à l'emploi et à la formation, ou encore la participation des jeunes à la vie locale. La plateforme www.ajiter.fr recense des fiches expériences détaillées, une veille en continu, des ressources et analyses qui sont le fruit d'un travail de capitalisation, d'expérimentation et d'animation dans nos territoires d'action.
**Un cycle de webinaires **se prolonge en cette dernière année de mise en oeuvre du projet pour aborder sous différents angles la vaste question de l'accueil des jeunes adultes et de leurs initiatives dans les territoires ruraux. Le 16 février se tenait le webinaire ""Enjeux de l'accueil et de l'installation durable en territoires de montagne : travaux de recherche et témoignage d'acteurs"". Rejoignant une vingtaine de participant.es au niveau national, il a permis d'explorer les enjeux, freins et leviers aux trajectoires de vie des personnes désireuses de s'installer en montagne. L'occasion de questionner les leviers d'action des territoires face aux migrations actuelles et qui tendront à se développer à l'avenir, en écho aux différentes crises que nous traversons. 
=====Territoires de montagne, attractifs en saison, accueillants à l'année ?=====
Le webinaire a permis d'explorer les enjeux de l'accueil et de l'installation durable de nouveaux habitants et des jeunes en territoires de montagne. Ce sujet apparaissait d'autant plus important à traiter que les territoires de montagne vivent ou vont vivre des bouleversements importants en raison de crises conjointes : accélération des migrations résidentielles du fait de la crise sanitaire depuis 2020, mais aussi profondes mutations liées aux effetes du changement climatique et aux effets induits sur la saisonnalité des activités économiques. C'est à travers la présentation des résultats des travaux de recherche d'**__Anne Barrio__**z, Docteur agrégée de géographie, et du témoignage de**__ Laetitia Pras__**, pour la Communauté de communes du Guillestrois-Queyras dans les Hautes-Alpes, que nous allons tenter de tirer des enseignements sur ce sujet d'actualité, et d'avenir. 
====Enseignements sur les enjeux, moteurs et freins aux migrations en territoires de montagne====
A l'heure où Anne Barrioz travaille sur sa thèse ""S'installer et vivre dans les hautes vallées alpines"", elle n'imagine pas alors qu'un des scenarios qu'elle explore, celui de migrations résidentielles accélérées vers les territoires de montagne, se présente comme des plus plausibles, à l'heure de la crise sanitaire, des effets du changement climatique, et d'une tendance de fond au retour au vert, au rural. Il s'agit pour elle à travers cette thèse de comprendre par l’analyse de trajectoires résidentielles, l’attractivité de confins montagnards, enclins à certaines formes d’isolement, voire de marginalité, et qui pourtant attirent des habitants. Ce qu'elle observe principalement en allant à la rencontre de près de 200 habitants de ces vallées, c'est que** le lien au territoire, le rapport sensible de chacun à l'espace,  constitue la première motivation à l'installation**. Y est naturellement corrélée la notion de bien-être ressenti à vivre en montagne pour 92 % des habitants rencontrés. 
**Comprendre ces motivations permet de mieux cerner les enjeux de politiques publiques d'accueil de nouvelles populations en montagne**, et pourraient ouvrir de nouveaux horizons pour structurer des dispositifs et actions locales. Particulièrement, comprendre que c'est l'attrait à l'espace, à ses aménités, à ses paysages, permettrait d'envisager comme essentiel les opportunités pour les visiteurs, de découvrir le territoire, d'en faire l'expérience vivante, immersive, afin que chaque personne ressente et éprouve ce lien. Ce résultat fait écho à nos observations de la pertinence d'**adresser ce type de propositions de découverte de la montagne vers les jeunes. **
Ensuite, la montagne est au cœur du choix de vie, ce qui traduit une posture de passionnés (40%), alors que l'attrait purement économique ne préside que pour 28% d'entre eux. Il est intéressant de noter que 70% des nouveaux arrivants sont originaires du milieu urbain. Les trois** freins principaux relevés aux dynamiques d'installation **sont liés à l'emploi et aux changements professionnels (16%), à l'accès aux services de santé (14%) et enfin l'accès au logement (14%), ce dernier étant aussi un facteur de départ pour 12% des habitants rencontrés. 
====Envisager la montagne demain : des scenarios pas si utopistes ====
En ouverture de sa thèse comme du webinaire et en pointant les vigilance nécessaires et les limites de l'exercice, Anne Barrioz ouvre la voie à **un exercice prospectif, où elle invite à examiner plusieurs scenarios d'avenir, à horizon 2050**. Ils sont dressés à partir de l'évolution de variables diverses (évolution de mobilités, exode urbain / rural, perte de l'enneigement l'hiver, nouvelles infrastructures, place du tourisme...). On y retrouve le scenario de l'isolement, avec des villages désertifiés, en déprise totale ; ou encore celui de l'urbain, avec la prédominance de résidence secondaire et de population et de services exclusivement hivernaux ; le scenario de l'attractivité avec l'arrivée importante de population et une répartition et densification de l'habitat entre bourgs-centres et stations ; et enfin celui de l'équilibre territorial, avec une économie et des services internes forts reposant sur des réseaux d'acteurs multiples, une diversification économique et un tourisme 4 saisons, la mutation complète des mobilités. 
Ces pistes sont une invitation à la réflexion approfondie sur les nouvelles formes de résidentialité dans les Alpes demain. Ces scenarios permettent aussi de replacer dans une vision ""systémique"" plusieurs dynamiques que nous voyons déjà à l’œuvre, tant à l’initiative de collectivités territoriales que d'acteurs de la société civile, dans un mouvement concomitant, parallèle, et de plus en plus co-construit : diversification des activités touristiques, reconversion de stations, expérimentations et généralisation de nouvelles formes de mobilité (câble, navettes ou voitures électriques partagées, covoiturage). etc. Il persiste à ce stade un inconnue qui appelleraient d'autres travaux : **quels leviers d'action pour les territoires locaux ? est-ce que cela va être une dynamique durable ou épisodique ? **C'est cette question que la seconde partie du webinaire a souhaité adresser en partant du témoignage du territoire du Guillestrois-Queyras qui souhaite structurer des actions pour l'accueil et l'installation durable de nouvelles populations. 
=====Amplifier les politiques d'accueil et conduire des actions en montagne=====
Laetitia Pras le souligne, le Guillestrois-Queyras débute, mais la volonté politique et technique est bien là. Il s'agit de répondre à des besoins constatés par beaucoup : baisse de la démographie, population en baisse, mais en même temps la crise sanitaire a eu des effets retentissants, avec davantage de tourisme à l'année de ""locaux"",, et aussi de nombreuses installations (particuliers comme entreprises), notamment grâce au développement du télétravail. Et pour y répondre, le besoin de travailler en réseau avec l'ensemble des acteurs du territoire pour assurer une ""réponse"" qualitative et complète (logement, emploi, mobilité..).
Son témoignage éclaire le besoin pour les collectivités locales de travailler ces **démarches en transversalité entre services** (cohésion sociale, tourisme, développement économique et même aménagement) ; mais aussi à travailler dans une logique plus verticale, en lien étroit entre échelle intercommunale et départements, régions, et en réseau avec d'autres territoires. Pour le Guillestrois-Queyras, il s'agit de faciliter des regroupements en réseau pour **converger, mutualiser, parer à cette vague qui va s'accélérer. **
====Un rôle pivot des points d'accueil du public et lieux de services====
Laetitia Pras, en sa qualité de responsable de la France Services du Guillestrois-Queyras le souligne : les **points d'accueil du public et les France Service ont un rôle à jouer dans ses démarches, car elles connaissent très bien le territoire**, à la fois les employeurs et les habitants du territoire, elles peuvent jouer ce rôle essentiel de courroie de transmission dans le processus. Anne Barrioz a elle aussi relevé la grande implication des France Services (avant Maisons de Services au public) dans les dynamiques locales et pour être relais des démarches auprès des habitants. 
====Un rôle d'impulsion par les élus====
Il est souligné que la volonté politique de mettre en œuvre une politique publique locale d'accueil de nouvelles population, est nécessaire, mais pas suffisante. Il apparaît clair que l'implication des élus, le fait qu'ils tiennent** un rôle actif dans les actions d'accueil localement**, est essentiel. Il semble donc important que les élus sensibilisent les habitants sur ces enjeux, à travers des communications directes. Mais il s'agit aussi de communiquer de manière durable, d'une mandature à une autre, sur les effets et les impacts de cette politique d'accueil. Cela a été partagé, plusieurs territoires pionniers en la matière semble parfois avoir des difficultés à démontrer la plus-value de cette politique d'accueil. A ce titre,** la mesure de l'impact socio-économique et donc les retombées pour le territoire (développement de services, richesses créées etc.)**, semble indispensable à déployer, en parallèlle des démarches. Il manquerait en fait un argumentaire qui montre l’interdépendance entre toutes les sphères (tourisme, économique, social) et qui démontre cette nécessité de travailler ensemble et non pas ""en silo"" sur ces questions.
=====Repenser un service de l'accueil en territoires de montagne ?=====
Tous ces éléments partagés permettraient d'envisager de dépasser cette vision de l'accueil, dont les cibles ""classiques"" retenues par les politiques d'accueil sont les porteurs de projet, des urbains en quête de création ou reprise d'activités en montagne, des personnes en perte de sens dans leur travail et aspirant à se mettre au vert  ... Il s'agirait d'aller au-delà de l'ambition de toucher les ""candidats à l'installation"", mais au-delà de proposer un service vers toute personne souhaitant se renseigner sur le fait de vivre sur le territoire, qu'elle en soit au stade de l'idée, qu'elle soit jeune, adulte, en mouvement, en souhait de création / reprise d'activités, en montage de projet d'activités atypiques, désireuse de découvrir le territoire... On pourrait imaginer un service d'orientation pour tous ces publics, d'orienter vers les bonnes entités/institutions/personnes ces potentiels et futurs nouveaux arrivants. L'idée jaillit des participants de **coupler aux offices du tourisme un office d'accueil des habitants et nouveaux arrivants**. Nous avons pu observé à travers le projet AJITER ce type d'initiatives d'accueil hybride des offices de tourisme et d'accueil sur le littoral et dans de nombreuses régions rurales de France : est-ce une voie à explorer pour les territoires de montagne alpins ? 
=====Des initiatives intéressantes pour penser les leviers à l'accueil localement=====
**A Abriès dans les Hautes-Alpes**, le Maire décide de communiquer vers ses concitoyens par voie de presse édafin de les alerter sur le manque de logement chronique sur le territoire et de lancer un appel vers les propriétaires de résidences secondaires pour la mise à la location de leurs logements. 
**A Saint-Etienne de Tinée dans les Alpes de Haute-Provence** : une élue est en charge de contacter les habitants vers logements vacants, ce qui représente un investissement en temps considérable. 
====Ressources : ====
[[https://transferts.cget.gouv.fr/EQC252/THESE_2019_Barrioz_synthese.pdf Accès à un résumé de thèse (30 pages) ]] :  
[[https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02563101/document Accès à la thèse ]]
[[https://video.ploud.fr/videos/watch/8c1a9086-2593-483f-bb36-e46d627af79e Accès au film de thèse ]]
Thèse à paraître en ouvrage à l’automne 2021 (éditions PUG/UGA Editions/Labex ITTEM)
====Contacts intervenants :====
Anne Barrioz, Docteur agrégée de géographie, associée au Laboratoire EDYTEM. mail : anne.barrioz@univ-smb.fr ou anne.barrioz@ac-grenoble.fr
Laetitia Pras, Communauté de communes du Guillestrois-Queyras. mail : Laetitia.PRAS@comcomgq.com

===Rédaction : ===
Equipe AJITER de l'ADRETS.","https://video.ploud.fr/videos/watch/8c1a9086-2593-483f-bb36-e46d627af79e","",""
07/04/2021 09:49:22,07/04/2021 09:49:22,"Un article du réseau rural national sur AJITeR","2021-04-07","","UnArticleDuReseauRuralNationalSurAjiter_2019_01_logoajiter_logosfinanceurs-1-.png","Un article du RRN sur le projet AJITeR pour avoir un aperçu rapide et complet du projet! ","https://www.reseaurural.fr/projet-mcdr-ajiter","","https://www.reseaurural.fr/projet-mcdr-ajiter","UnArticleDuReseauRuralNationalSurAjiter_bf_fichier_2019_01_logoajiter_logosfinanceurs-1-.png"
15/04/2021 14:40:07,15/04/2021 14:40:07,"[AJITER - 25/05/2021 - 9h] Webinaire de présentation des résultats du projet AJITER","2021-04-15","","Ajiter250520219hWebinaireDePresent_capture-du-2021-04-13-14-01-26.png","Nous arrivons bientôt à la fin du projet AJITeR, l'occasion de présenter résultats et analyses de nos travaux! Un webinaire co-organisé avec CIPRA France!","L'ADRETS et CIPRA France vous invitent le 25 mai 2021 de 9h à 12h pour un webinaire de restitution de ces travaux.Au menu, témoignages, présentation des résultats obtenus et propositions, avec une part belle faite aux échanges !

Le programme complet vous sera transmis prochainement, vous pouvez noter à titre indicatif les horaires suivants : 9h00-10h30: présentation des enjeux, outils et méthodes développés, premiers résultats 10h45-12H00: résultats obtenus (suite) et propositions du groupement AJITER

Pour vous inscrire: https://framaforms.org/webinaires-ajiter-2021-1611223172","","https://framaforms.org/webinaires-ajiter-2021-1611223172","Ajiter250520219hWebinaireDePresent_bf_fichier_2021_invitation_webinaire_2505_ajiter.pdf"
19/05/2021 13:58:46,19/05/2021 16:14:21,"[Publication] Sortie du livret final du projet AJITER ""Accompagner les jeunes adultes : enjeux, propositions & perspectives pour les territoires ruraux""","2021-05-19","","PublicationSortieDuLivretFinalDuProjet_livre-ajiter-web_couverture.jpg","Le collectif d’associations partenaires du projet AJITER publie ce 15 Mai 2021 un livret de témoignages et d'analyses sur l'accompagnement des jeunes adultes et de leurs initiatives en territoires ruraux. A travers des analyses nourries d'une série de ""focus"", de témoignages, d'expériences, de points de vue, les lecteurs seront invités à explorer les enjeux nouveaux de cette question de l'accueil et de la place des jeunes adultes dans les territoires ruraux.","====Résumé ====
Les territoires ruraux sont aujourd’hui des espaces en mutation. De nouvelles manières de vivre, de travailler, d’habiter, d’échanger, de produire, de rêver et de se projeter s’y inventent. Engagés dans des recompositions territoriales, socio-économiques et culturelles, ces espaces s’inscrivent dans de nouvelles logiques systémiques, de réseau, de transition écologique et sociale, de mise en capacité de leurs ressources. La question du renouvellement des générations incite quant à elle à s’intéresser aux “jeunes adultes” qui participent de la société d’aujourd’hui et de demain. Or, il semble y avoir un regain d’intérêt pour les territoires ruraux chez des jeunes issus de la ruralité qui veulent pouvoir “vivre au pays” ou chez certains jeunes urbains, aux motivations diverses. Et de manière concomitante, un intérêt marqué de la part des territoires ruraux, acteurs et collectivités territoriales, de mieux appréhender cette question et les leviers d'action qui lui sont associés.

**Professionnels de tous horizons, acteurs jeunesse, décideurs politiques comme acteurs de terrain**, jeunes ou moins jeunes, les lecteurs pourront aussi découvrir à chaque chapitre une série de propositions pratiques, et enfin **nos 6 principes et propositions clés pour accompagner les jeunes adultes et leurs initiatives en territoires ruraux**.

====Accédez à la publication====
 - **Téléchargez le livret complet** [[https://www.ajiter.fr/wakka.php?wiki=LivretAjiterAccompagnerLesJeunesAdultes2 « ACCOMPAGNER LES JEUNES ADULTES : ENJEUX, PROPOSITIONS ET PERSPECTIVES POUR LES TERRITOIRES RURAUX » ]]
 - **Lire l'ouvrage en ligne**[[https://fr.calameo.com/read/003149193243faade4cb7  sur Calaméo ]]

====Sommaire de la publication ====
**Préambule
1 - Jeunes adultes : la tentation de définir
2 - Rural : une symbolique forte, des réalités multiples
3 - Accompagner les jeunes adultes en ruralité : pour quoi faire et comment ? 
4 - Faciliter les initiatives au service des trajectoires et de l'engagement des jeunes
5 - Conditions nécessaires à l'accueil et l'accompagnement des jeunes adultes
6 - Nos 6 principes et propositions clés pour accompagner les jeunes adultes et leurs initiatives dans les territoires ruraux
Abécédaire**
94 pages. CCbySA. Un Ouvrage écrit et réalisé par un collectif d'associations partenaires : ADRETS, CIPRA France, CREFAD Auvergne, RECCCA et  UFISC.

{{attach file=""logo_adrets.jpg"" desc=""image logo_adrets.jpg (0.7MB)"" size=""large"" class=""medium""}}
","","",""
18/05/2021 13:39:45,26/05/2021 10:57:01,"Participez à la journée de présentation des résultats du projet AJITER!","2021-05-18","","ParticipezALaJourneeDePresentationDesRes_capture-du-2021-04-27-17-09-01.png","Nous arrivons bientôt à la fin du projet AJITeR, l'occasion de présenter résultats et analyses de ces travaux.","Les cinq partenaires du projet (l'ADRETS, CIPRA France, le RECCCA, l'UFISC et le CREFAD Auvergne) vous invitent le 24 juin 2021 (horaires approximatifs: 10h 16h) pour une journée de restitution et de témoignages autour des analyses et des conclusions du projet. Au menu, témoignages, présentation des résultats obtenus, ateliers, débats et échanges !

Cette journée se déroulera au plus près des territoires car elle se tiendra dans le Vercors, au centre de l'AFRAT ""Le Manoir aux Lauzes"" à Autrans (38880)
**Programme : **
🔸9h30/ Plénière pour faire le plein d'analyses, de ressources, d""outils
🔸14h-16h/ 2 ateliers au choix pour des échanges avec des intervenants inspirants ou projection vidéos et clotûre de la journée
Le programme complet vous sera transmis prochainement. En attendant, vous trouverez quelques détails dans la Pièce jointe.
Pour vous inscrire: https://framaforms.org/journee-ajiter-2406-1619441581

En espérant pouvoir échanger avec vous le 24,

Bien cordialement,

L'équipe AJITeR
","","https://framaforms.org/journee-ajiter-2406-1619441581","ParticipezALaJourneeDePresentationDesRes_bf_fichier_2021_invitation_copilouvert_2406_ajiter.pdf"
23/06/2021 10:09:02,23/06/2021 10:09:02,"Webinaire AJITER - Quels outils d'accompagement des dynamiques de coopération et coconstruction pour les jeunes ?","2021-06-23","","WebinaireAjiterQuelsOutilsDAccompagement_webinaire-ufisc.jpeg","Un webinaire pour partager des outils concrets pour la mise en oeuvre de cette coopération, avec la présentation de 3 outils : coopérative jeunesse de services, tiers-lieux culturels et artistiques et les budgets participatifs citoyens. Un webinaire proposé par l'UFISC dans le cadre du projet AJITER. ","=====Contexte et objectifs de la formation : =====
Face aux enjeux de la transition, accélérés par la crise sanitaire, il est urgent de réfléchir autrement et de favoriser une structuration nouvelle, qui consolide la diversité des forces citoyennes et notamment des jeunes porteur·euse·s d'initiatives. Sortir de l’isolement et de l’atomisation est un enjeu urgent auquel il faut répondre par de nouveaux mécanismes de solidarité et de développement local qui passent par les territoires et leurs diversités, leurs réseaux, leurs coopérations.
À partir des constats et des échanges partagés au long de ces trois années, l’objectif de cette dernière formation est de partager des outils concrets pour la mise en œuvre de cette coopération et de coconstruction : coopératives jeunesse de service (CSJ / CJM), Tiers-Lieux culturels et artistiques et les  budgets participatifs jeunesse.
=====
Intervenant.e.s :=====
    Catherine Berthonnèche, gérante de la coopérative d'activité Mosaïque
    Lucie Lambert, coordinatrice du réseau Actes if
    Charlotte Duval, chargée de projet AJIR - Ardèche

=====Programme:=====
    9h30-9h45 : Introduction
    9h45-10h25 : Présentation des coopératives jeunesse suivi d'un temps d'échange
    10h25-11h05 : Présentation des Tiers-lieux culturels et artistiques comme espaces de coopération pour les jeunes suivi d'un temps d'échange
    11h05-11h45 : Présentation budgets participatifs jeunesse comme levier d'expérimentation de transformation des politiques publiques pour une inclusion des jeunes habitants dans leur élaboration suivi d'un temps d'échange
    11h45-12h : Conclusion

[[http://www.ajiterculture.org/articles--actus/may-31st-2021 INSCRIPTIONS ICI]]","","",""

Télécharger le fichier d'export au format csv