Coopérative Jeunesse de Service (CJS) de Mirecourt

cooperativejeunessedeservicecjsdemireco_cjs-mirecourt.jpg
Le point de départ : La structure porteuse :
la FDFR des Vosges
La FDFR des Vosges est un mouvement d’éducation populaire qui a pour objectif l’animation et le développement des territoires ruraux.

Le territoire
L’ouest des Vosges est la partie la plus rurale du département (moins de 20% de la population des Vosges habite sur un tiers de sa surface)
L’origine du projet
Les actions jeunesse de la FDFR des Vosges étaient principalement tournées vers les loisirs éducatifs et la culture, d’où la volonté d’élargir l’éventail des actions. En 2014, l’association la connaissance des CJS (qui existent depuis 25 ans au Québec). Une expérimentation avait eu lieu en 2013 en Bretagne avec 3 CJS.

Le projet
La CJS a été créé en 2016. Le temps d’un été, un groupe d’une quinzaine de jeunes entre 16 et 18 ans se forme pour créer sa propre entreprise
coopérative, qui proposera ses services aux habitantes et habitants, entreprises et associations du territoire. Les services proposés sont faits en fonction
des compétences des coopérantes et coopérants (lavage de véhicule, entretiens espaces verts, service à la personne, déménagements). Les coopérantes et
coopérants ont un pouvoir décisionnel et gèrent tous les aspects, de la gestion des ressources humaines, à la gestion financière (comptabilité), en passant par le marketing et la communication (création d’un site Internet, flyers, logo). Une réunion de travail des coopérantes et coopérants

Objectifs du projet
Ils sont multiples : donner une place aux jeunes, promouvoir l’éducation à l’entreprenariat
et à la coopération, favoriser l’intégration sociale et culturelle des jeunes dans leur
environnement ou encore favoriser le rapprochement intergénérationnel.
Les ustensiles : Le fonctionnement du projet
Les premières semaines sont dédiées à la vie de groupe, son organisation et aux apports théoriques sur l’ESS. Un comité local est mis en place, composé
de divers organismes du territoire. Le parrain éducatif ou jeunesse supporte la dynamique d’animation, le soutien logistique, le prêt de matériel (dans ce
cas-ci, le centre social « L’arborescence »). Le parrain économique, lui, facilite l’ouverture du compte de la CJS, la gestion financière, couvre juridiquement
la coopérative crée par les jeunes (dans ce cas-ci, cap entreprendre). Deux animatrices et animateurs accompagnent les jeunes.
Astuces du chef :
Conditions de réussite

Définir un territoire précis, un comité local avec des personnes ressources, des actrices et
acteurs de terrain préparés et formés, une mixité sociale dans le groupe de jeunes, un local
adapté et la volonté de faire ensemble.

Points de vigilance
-Difficultés à trouver des financements chaque année
-Projet de création d’un tiers lieu dédié aux jeunes sur le territoire pour réaliser des
projets tout au long de l’année
Les réussites de la recette : Bilan du projet
-35 jeunes en 3 étés
-Les coopérantes et coopérants ont perçus en moyenne 250 euros par été
-98 contrats honorés
-Chiffres d’affaires : 13 700 euros
-6 animatrices et animateurs embauchés
-Effets induits : dynamique partenariale enrichie
-Valorisation des compétences acquises par des ateliers CV réalisés avec la mission locale
Thématique de la recette : Education populaire, Citoyenneté, Formation professionnelle et Emploi
Levier méthodologique utilisé : Accompagner et former les jeunes, Favoriser l'implication des jeunes, Faire découvrir le territoire et les métiers
Fiche rédigée par : Conseil Economique et Social et Environnemental (CESE)
Personne contact : FDFR des Vosges - CJS Mirecourt
Organisation : Foyers ruraux des Vosges
Mail : cjs.anim.mirecourt@gmail.com
Téléphone : 03 29 37 86 93
Pour en savoir plus sur la recette : https://www.facebook.com/CJS.Mirecourt/
Ville concernée : Mirecourt