HopDurable, faire avec les savoir-faire locaux

Le point de départ : Partant du constat que dans l’aménagement d’espaces publics, les matériaux et végétaux viennent de très loin sans réelle prise de conscience, Pierre, Thomas et Hélène, ingénieurs, lancent HopDurable en 2016 sous forme associative. Leur objectif est la mise en visibilité des filières locales, et ainsi la pérennisation de leurs savoir-faire, à l’attention autant des particuliers que des communes et des entreprises. Selon eux, quand il s’agit des ressources locales, l’enjeu est le même, que le territoire soit rural ou urbain. Leurs démonstrateurs pédagogiques prendront la forme d’aménagements d’espaces publics, accompagnés de panneaux explicatifs illustrés, prouvant ainsi qu’il est possible de faire des aménagements avec des matériaux et plantes locaux. Tout passant peut dès lors apprécier et apprendre de ces objets d’expérimentation et de médiation taille réelle. L’entière honnêteté des panneaux révèle l’état des filières des matières premières, et est ainsi matière à discussion, voire à proposition de la part des usagers.
Les ustensiles : 1. Méthode appliquée
Les trois fondateurs de l’association HopDurable , une fois quitté leur poste précédent, ont candidaté et rejoint un incubateur d’innovation sociale : Alter’Incub, de l’URSCOP. Ils ont ainsi bénéficié à partir de janvier 2017, pendant 12 mois, d’un lieu de travail et d’aides avec des expertises dans les domaines du marketing, du modèle économique, de la gouvernance… Leur ambition est de créer à terme une SCIC afin d’accompagner les acteurs publics, les CAUE, les interprofessions et les communes tout en associant des acteurs privés et des petites entreprises. Ce modèle permettrait d’élargir le spectre des acteurs concernés, via un portage collectif. Mais ils sont conscients que le processus est très long et ambitieux.

2. Étapes clés :
- En janvier 2017, installation à la Pousada, une pépinière d’entreprises, grâce à l’incubateur d’innovation sociale
- Inauguration des premiers espaces pédagogiques en décembre 2017
- En mai 2018 : mise en ligne d’une application pour mettre en relation des privés avec des entreprises, mise de côté ensuite mais qui est importante dans la constitution de HopDurable
- A cette même période, installation dans les locaux de la Scop La Péniche, dénommée aujourd’hui La Turbine.coop, en co-working
- En novembre 2019, le premier salarié, Pierre, est embauché
- En juin 2020, ils s’installent dans leurs bureaux actuels
- En septembre 2021, Thomas sera le deuxième salarié embauché


3. Moyens financiers et humains
5 membres constituent le conseil d’administration de l’association. L’association compte à partir de septembre 2021 2 salariés pour 9 jours / semaines travaillés. Une quinzaine de professionnel d’expertises variées sont adhérents de l’association. Cela leur apporte un lieu où échanger entre eux, fait rare en temps normal.
Astuces du chef : 1. Éléments facilitateurs
Ils ont fait preuve de détermination et de débrouillardise et y ont bien sûr passé beaucoup de temps. Stratégiquement, ils ont démarché des collectivités bien dotées au démarrage. Ils se rendent à l’évidence qu’il faut dépenser beaucoup d’énergie pour avoir une seule opportunité. Mais souvent ce sont des concours de circonstances, des rencontres avec des personnes intéressées et motrices qui leur ont offert de belles opportunités, comme leur projet avec la SNCF.
L’incubateur leur a été d’un grand soutien, notamment par l’apport d’un lieu de travail. D’un point de vue financier, ils ont reçu 2000€ d’une entreprise privée et la Métropole de Grenoble leur a accordé une subvention trois ans après la création de l’association.

2. Points de vigilance

Ils sont attentifs à garantir des projets pour les six prochains mois, mais se projettent peu dans le long terme. Leurs préoccupations majeures sont d’observer une inertie générale, notamment auprès d’acteurs majeurs dans les territoires.
L’association a à cœur de se rapprocher de certains acteurs comme les CAUE et les PNR afin d’essaimer à une échelle territoriale plus large.
HopDurable constate avec gravité la perte d’attractivité des filières de production, qui rencontrent des difficultés à recruter. Ces métiers rebutent malgré des améliorations notables des conditions de travail. L’enjeu de parler de ces métiers et de les valoriser est fort, c’est pourquoi le contact avec les producteurs, pépiniéristes, tailleurs de pierre etc est important.
Les réussites de la recette : Leur premier projet « d’ampleur », pour la SNCF, a été une grande reconnaissance de leurs efforts. L’aménagement d’une place à Grenoble, dotée de parasols, a été l’occasion de travailler avec quatre entreprises d’insertion, avec lesquelles ils ont tissé de très bonnes relations. Une belle reconnaissance a été de voir les employés fiers de réaliser un travail valorisant.
Ils complètent leur action dans des communes rurales, notamment dans les Bauges ou au Touvet (38), où la place centrale du village sera réaménagée pour accueillir un nouvel espace de détente avec des matériaux locaux, ouverture prévue en mai 2022 !
Thématique de la recette : Formation professionnelle et Emploi, Intelligence collective, Mobilité, Social, Lien rural / urbain, Saisonnalité
Levier méthodologique utilisé : Accompagner et former les jeunes, Faire découvrir le territoire et les métiers, Dynamiser des lieux de rencontre et d'échange, Développer l'attractivité du territoire, Mobiliser les élus et les habitants, Mettre en réseau et coordonner les acteurs, Faire évoluer les politiques publiques
Fiche rédigée par : CIPRA France
Personne contact : Pierre Renault
Organisation : HopDurable
Mail : contact@hopdurable.fr
Téléphone : 06 71 28 36 70
Pour en savoir plus sur la recette : https://www.hopdurable.fr/
Ville concernée : Grenoble et alentours