Les Chalets Saint Hugues, centre de vacances ouvert à l’année en Chartreuse

leschaletssainthuguescentredevacancesou_20201206_130608.jpg
Le point de départ : Contexte
Ouvert au début des années 80, le bâtiment, imposant, fut construit par la ville de Sète dans l’Hérault ; Celle-ci a permis à des centaines d’enfants ou d’adultes de la ville de partir en montagne pendant 2 décennies. La crise des années 2000, la volonté de la commune de ne plus entretenir ce bâtiment a causé sa fermeture au début des années 2010.
Objectifs
Reprendre un centre de vacances en moyenne montagne était le souhait de Nicolas Vezzuti, jeune parisien issu du domaine du bâtiment, mais porté par les valeurs de l’éducation populaire. Fort d’une volonté farouche, il rachète la « colo » en 2016 en souhaitant y créer un lieu ouvert à l’année qui fait la part belle à un accueil humain, favorisant les producteurs locaux. Mais aussi en permettant de créer de l’emploi pérenne sur le plateau.
L’objectif est simple : faire vivre (ou revivre) un grand centre de vacances dans le hameau de Saint Hugues de Chartreuse, une gageure diront certains, mais aussi une formidable aventure humaine où en 5 ans, les liens noués sur le plateau sont forts, que ce soit avec les clients (scolaire ou individuels), les élus locaux, mais aussi les habitants ravis de voir de la vie dans le village.
En 2016, le premier travail, assez considérable, fut de rénover pas à pas le centre de vacances : isolation, mise aux normes pour l’accès des personnes porteuses de handicap. Les 1ers clients furent accueillis aux vacances de Noël, et depuis, le chiffre d’affaire n’a cessé d’augmenter (hors année 2020 bien évidemment). La capacité d’accueil (147 lits pour enfants soit un agrément pour 4 classes) n’est pas étrangère au succès de la structure. De suite, Nicolas Vezzuti a souhaité aussi répondre aux exigences de ses partenaires, tel le département de l’Isère pour obtenir l’agrément d’accueil de classes Espaces Naturels Sensible, ou le Parc Naturel Régional de Chartreuse (PNRC) pour les classes parcs.
Les ustensiles : Moyens humains :
Nicolas Vezzuti est le gérant, il est secondé par un agent de développement en CDI et par du personnel de service ou d’animations sur l’année.
personnel de service ou d’animations sur l’année.

Problèmes rencontrés
Une société solide composée de 4 associés a été créée, qui a permis le rachat du centre et le financement des travaux. En effet, le combat avec les banques fut long, 10 refus (peur de l’instabilité financière) auraient pu gripper les rouages, mais non au contraire cela a renforcé la ténacité de Nicolas, 26 ans à l’époque.

Partenaires opérationnels
En plus du département et du PNRC, l’entreprise a adhéré dès l’ouverture à « Isère Drome destination juniors » qui centralise les centres de vacances des deux départements, ainsi qu’à l’ACCVV « Association des centres de vacances du massif de Chartreuse ». Une volonté d’avancer au sein d’un réseau structuré tout en gardant une indépendance, telle est la volonté de l’équipe.
Astuces du chef :
Féderer les acteurs locaux, dynamiser le hameau (volonté de créer des évènements durant les périodes plus creuses spécialement pour els habitants avec randonnées-contes, spectacles...)
Travailler avec le musée Arcabas distant d e500 mètres
Les réussites de la recette : Les réussites de la recette
Les réussites sont là, avec des mois de février, mai, juin, juillet, septembre ou octobre souvent pleins, des week-end familiaux, des évènements festifs, des classes découvertes, des colonies de vacances rythment l’année en Chartreuse. Reste à combler des moments plus creux (novembre, décembre ou avril) et notamment à attirer aussi des entreprises pour des séminaires par exemple. Mais cela ne sera possible qu’après une rénovation totale des chambres, ce qui est pour l’instant retardé vu le contexte.
Autres points positifs : le travail avec les commerçants locaux (boulanger, boucher, fromager, agriculteurs, apiculteurs, accompagnateurs en montagne) qui ont permis de développer des partenariats très intéressants. « Nous souhaitons travailler avec des locaux et embaucher aussi sur site, avec l’envie de fidéliser l’emploi sur le massif ».
Thématique de la recette : Education populaire, Citoyenneté, ESS
Levier méthodologique utilisé : Faciliter l'accueil des jeunes adultes, Accompagner et former les jeunes, Favoriser l'implication des jeunes, Faire découvrir le territoire et les métiers, Dynamiser des lieux de rencontre et d'échange, Développer l'attractivité du territoire
Fiche rédigée par : Guillaume
Personne contact : Nicolas Vezzuti
Organisation : Chalets St Hugues
Mail : scv.leschalets@gmail.com
Téléphone : 0476944699
Pour en savoir plus sur la recette : https://www.leschaletssainthugues.com/
Ville concernée : Saint Pierre de Chartreuse