Les Champs du pain, le bon pain comme outil de partage et de transmission

leschampsdupainlebonpaincommeoutilde2_p7030071.jpg
Le point de départ : Printemps 2013, nous sommes dans le joli hameau de la Plagne, commune d’Entremont le Vieux, partie Savoyarde du massif de Chartreuse. Des trentenaires actifs habitants le hameau décident, pour passer un bon moment avant tout, de rallumer le four banal pour faire leur propre fournée. Totalement amateurs et novices en la matière, la bande de copains (co-pains le mot prend ici tout son sens) se prennent au jeu. Le four est allumé une fois par semaine, et c’est véritablement l’occasion de passer un bon moment pour parler, échanger autour de la passion du bon pain. « On aimait vraiment le vrai bon pain » explique Charlotte Bertrande, une des créatrices toujours présente sur l’entreprise, « mais nous n’étions pas du métier du tout, des boulangers il n’y en avait plus au chef-lieu depuis 2010, c’est triste un village sans pain, alors petit à petit l’idée a germé entre nous ». Le groupe a vendu du pain aux randonneurs descendant de l’Alpette ou du Granier tout l’été et la coopérative fromagère a proposé de rentrer les produits en dépôt vente au sein de leur bâtiment. Ainsi l’aventure a continué durant l’automne-hiver suivant, avec ses aléas, la route, la météo, la neige sur les routes... Il fallait prendre une décision !
« En effet c’était clair, soit on se professionnalisait et on décidait d’en faire un véritable métier soit c’était terminé. Nous avons migré vers la ferme d’un agriculteur-boulanger à Challes les Eaux dans la périphérie de Chambéry, nous avons eu la possibilité et la grande chance de progresser énormément. Nous avons pu bénéficier d’un four plus professionnel, et deux personnes ont pu passer un CAP en candidat libre. En candidat libre tout simplement, car la formation classique imposait d’utiliser des farines industrielles et nous souhaitions garder les nôtres biologiquement produites. »
Les ustensiles : Avec les expériences de terrain, l’équipe a commencé à négocier avec la municipalité de l’époque d’Entremont le Vieux pour reprendre la boulangerie, vide toujours. Malheureusement, ce projet ne put aboutir « c’est une déception, une véritable déception, on a essuyé un manque de volonté politique évident, mais la suite est belle puisque la mairie de Saint Pierre d’Entremont Savoie nous a écouté attentivement et nous a permis de nous installer dans l’ancienne école du hameau de Saint Même d’en bas, notre lieu actuel. L’installation s’est effectuée en 2017, notamment grâce à un financement participatif pour notre four. La création de la Société coopérative (SCOP) a eu lieu en 2019, « c’est vraiment ce qui correspondait le mieux à nos valeurs et notre mode de fonctionnement » explique Charlotte. Ses valeurs, o combien chevillées aux 5 salariés actuels des Champs du Pain : Fabriquer un pain vivant en s’appuyant sur des gestes ancestraux. Faire confiance à des farines bio venant de fermes Alpines, le sel, lui, c’est le fameux sel de Guérande. Le reste c’est du travail, le plaisir de fabriquer simplement et de rendre les gens heureux avec de bons produits. La simplicité, le goût mis en avant au quotidien.
« Dès le départ nous avons eu cette volonté affichée de ne pas monter une boulangerie classique mais d’accompagner la vente par un volet animation/transmission important. Cette partie-là, on ne pouvait la faire que dans lieu bien à nous évidemment. Ces animations, c’est l’essence du projet, on a commencé comme cela en se réunissant, en apprenant des autres alors maintenant on partage avec des enfants, des individuels ou des groupes d’adultes. C’est une réussite qui nous ravit. ». Sur l’année, outre les ateliers scolaires ou accueil de loisirs, les adultes peuvent venir sur des formules différentes allant de l’initiation au stage plus complet de 4 jours.
Astuces du chef : Les champs du pain a un fonctionnement sur commande « sauf les samedi de l’été ou nous ouvrons le fournil et la vente aux personnes de passage. Sinon c’est tout simple, les gens s’inscrivent sur notre site commande leurs pains et nous livrons sur différents lieux, que ce soit sur le massif ou en périphérie (citons Saint Martin le Vinoux, Saint Baldoph ou encore l’AMAP de st Hugues-St Pierre de Chartreuse). Un choix qui marche bien surtout pour les habitants hors massif. « On a plus de clients qui ne résident pas sur la Chartreuse, on a un peu de mal à toucher les locaux, à cela plusieurs raisons nous semble-t-il : beaucoup de personnes ici font encore leur pain et le système de commande n’est pas encore rentré dans les mœurs. On touche pas mal de néo ruraux et d’habitants des villes portes du massif. Après en étant logique le bassin de vie du massif ne suffirait de toute façon pas à nous faire durer et à assurer 5 salaires. Mais on veut garder cette emprise locale néanmoins, c’est primordial d’avoir des racines ! »
Les réussites de la recette : « Ces stages ont beaucoup de succès : les stages un jour accueillent 80 personnes sur un an par exemple » explique ravie, Charlotte. En outre l’équipe s’est aussi dotée d’un four mobile pour amener le beau geste au plus près des habitants.
  • 5 salariés (3 équivalent temps plein et 2 temps partiels), quelle riche aventure et que de chemins parcourus depuis les fournées entre amis. Un modèle économique stable, une volonté de partager ce patrimoine qu’est le pain dans notre pays. Une réussite qui dynamise un territoire .
Thématique de la recette : Lien rural / urbain
Levier méthodologique utilisé : Accompagner et former les jeunes, Faire découvrir le territoire et les métiers, Dynamiser des lieux de rencontre et d'échange, Développer l'attractivité du territoire, Mobiliser les élus et les habitants
Fiche rédigée par : Guillaume Chassagnon
Personne contact : Charlotte
Organisation : Les Champs du pain
Mail : fabrication@champsdupain.fr animation@champsdupain.fr
Téléphone : 07 61 59 73 27
Pour en savoir plus sur la recette : https://www.champsdupain.fr/
Ville concernée : Saint Pierre d'Entremont