Les Parlements libres de jeunes, espaces ouverts et démocratiques d'échange

Collez ici le code embed de la vidéo :
Description : Les jeunes adultes sont ceux qui vivent le plus la précarité dans notre société. Leurs parcours ont été marqués par des phénomènes de discriminations au travail et dans le logement, par des inégalités scolaires et économiques, par une absence de protection sociale privilégiant les solidarités familiales sur les solidarités nationales.

Les politiques jeunesses ouvrent des espaces de concertation avec les jeunes mais ce sont le plus souvent les jeunes les moins marginalisés qui s’expriment. Ceux qui vivent des situations de précarité sont peu mobilisés, peu organisés collectivement et donc rarement écoutés.

Un parlement libre se déroule de façon libre et créative
: il commence par les rêves et les colères des jeunes dans leur diversité. C’est ce qui détermine les sujets de discussion du parlement. Ensuite, il s’agit d’analyser qui peut intervenir sur les problèmes qui ont été choisis, d’organiser un dialogue avec des décideurs et de formuler des propositions (des préjugés à combattre, des actions collectives à mener, des lois à changer). Celles-ci sont votées par les jeunes réunis en Parlement libre.

Inspiré de l’expérience québécoise du Parlement de la rue, nous avons initié les parlements libres des jeunes en Rhône-Alpes en alliance avec des grands réseaux associatifs (Union Rhône-Alpes des Centres Sociaux, Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes, Mouvement de Jeunes Chrétiens en milieu rural, Cités d’Or). Cette forme d’action collective s’est diffusée dans d’autres régions (Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais, région Centre, Poitou-Charente, Bouches-du-Rhône) et a suscité la création d’Assemblées Libres Locales aux niveaux de villes ou de territoires ruraux .Plus d'informations sur le site Aequitaz
Thématiques : Education populaire, Citoyenneté, Intelligence collective, Social
Crédits : Fédération des Centres sociaux de la Drôme