En complément de ces interventions, le ministère chargé de la jeunesse encourage des expérimentations sociales par le biais d’appels à projets dans le cadre du fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) et du programme d’investissements d’avenir (PIA).

Le fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ)

Le fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ), créé en 2009, est un laboratoire de politiques publiques finançant des actions innovantes en faveur des jeunes, mises en œuvre à une échelle limitée et évaluées rigoureusement. Dès son lancement, chaque expérimentation associe une structure porteuse d’un projet à un évaluateur indépendant, l’objectif étant de connaître les effets des projets soutenus, puis de promouvoir les dispositifs les plus efficaces. Les expérimentations sont sélectionnées à l’issue d’appels à projets thématiques, prenant en considération les besoins prioritaires des jeunes. A ce jour, 22 appels à projets concernant 16 thématiques ont été publiés. Au total, plus de 700 projets expérimentations, d’une durée moyenne d’environ deux ans, qui concernent près de 700 000 jeunes bénéficiaires, ont été initiés. Depuis juin 2014, le FEJ est devenu l'instrument financier de l'initiative présidentielle.
Source : http://www.experimentation.jeunes.gouv.fr/

Le Programme d’investissement d’avenir (PIA)

Une attention particulière a été portée à l’offre publique vers les jeunes ruraux dans le cadre du lancement d’expérimentations du Programme d’investissement d’avenir (PIA), Inscrit dans la loi de finances 2014, le programme 411 « Projets innovants en faveur de la jeunesse », rattaché à la mission « sport, jeunesse et vie associative », est doté de 59 millions d’euros. Ce programme vise à favoriser par le biais d’appels à projets, l’émergence de politiques de jeunesse intégrées et coordonnées, permettant de traiter les problématiques de jeunes de 13 à 30 ans de façon globale et cohérente à l’échelle d’un territoire. L’opérateur désigné de ce programme est l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Les premiers projets ont été sélectionnés en mai et septembre 2015. Au terme des quatre sessions de l’appel à projets, 16 projets ont été retenus par le comité de pilotage et la totalité de l’enveloppe budgétaire a été engagée.
Source : https://www.gouvernement.fr/le-programme-d-investissements-d-avenir

Les différents type de projets pris en compte

Pour pouvoir postuler au programme d'investissement d'avenir (PIA) ou bénéficier du fond d'expérimentation pour la jenesse (FEJ), il faudrait proposé un projet réalisable et rentable. Les jeunes voulant participer à ce programme devraient choisir un domaine d'activité licite et prometteur. Les projets novateurs sont les plus recherchés, mais les autres types de projets revus, pour apporter quelque chose de nouveau sont aussi la bienvenu, et recevront également des fonds pour leur réalisation. Ainsi, pourront participer à ce programme les jeunes qui travaillent dans le domaine de la cuisine, de la rénovation de façade, de l'informatique, de l'agriculture, comme l'indiquent les pages du site .
En somme, tout projet ayant un plus et qui permettra aux jeunes e trouver du travail et de subvenir à leurs besoins sur du long terme seront pris en compte.