Participation des jeunes au projet du territoire du Massif des Bauges

participationdesjeunesauprojetduterritoir_juliehigel_pnrbauges.jpg
Le point de départ : Dans les années 90, le territoire des Bauges se vide de sa population. Pour faire face aux enjeux économiques, les communes souhaitent être fortes et se regroupent pour créer le Parc Naturel Régional des Bauges. Dans les années 2000, le territoire devient plus attractif et connaît l'arrivée de nouvelles populations. Aujourd'hui, le constat de l'augmentation considérable des mouvements pendulaires liés aux déplacements domicile-travail vers les villes portes conduit les élus à se questionner sur l'avenir du territoire : souhaite-t-on que le Massif devienne une cité dortoir ? Cette réflexion intervient aussi en même temps que la perspective de révision de la charte du PNR des Bauges et la construction du projet de territoire. Dans ce contexte impliquant 65 communes et 7 communautés de communes et visant l'implication large des habitants, les élus sont conscients d'être vieillissants et de devoir favoriser l'implication des jeunes dans ce processus car ils seront ceux concernés par les changements engagés sur le territoire du PNR. En 2017, le projet européen Gaya est une opportunité de financement pour travailler à la participation des jeunes au projet de territoire.
Les ustensiles : Étapes clés :
- Mobiliser les jeunes : La 1ère étape est de trouver des jeunes. La stratégie employée est de se saisir de l'opportunité des interventions dans les lycées des villes-portes pour mobiliser les jeunes lycéens intéressés pour participer.
- Faire se rencontrer jeunes, élus et acteurs jeunesse : Un comité de pilotage est organisé entre les jeunes avec les élus et les acteurs jeunesse. Les questions suivantes sont posées : "Les jeunes, c'est quoi ?" "Comment travailler avec les jeunes ?" "Quelles sont les attentes des jeunes ?" "Comment toucher tous les jeunes ?". Il est dès ce moment là noté par les jeunes leur souhait de se réunir sans adultes pour travailler ensemble sur l'avenir du Parc. L'équipe propose de les soutenir en utilisant le format d'animation "Forum Ouvert" sur un événement dédié à organiser entre jeunes. La proposition est acceptée.
- Mobiliser les jeunes sur le temps scolaire : l'animatrice va rencontrer l'inspection académique et proviseurs de lycée pour convaincre de libérer les élèves pour le Forum Ouvert qui s'appellera "Festival Libère tes idées"
- Une première rencontre fédératrice : le festival Libère tes idées est organisé sur une journée uniquement avec la présence des jeunes et le seul soutien logistique de l'animatrice éducation du Parc et de la consultante. En une journée, les jeunes échangent activement, et aboutissent à 10 propositions (par ex. Développer les Énergies Renouvelables, développer le dynamisme des villages, Développer les pistes cyclables et la mobilité des jeunes, développer la production d'énergie bio-méthanisation, développer la filière bois locale, développer la participation des jeunes par un outil de gouvernance approprié...)
- Transformer l'essai : il est décidé de ne pas laisser beaucoup de temps avant une deuxième rencontre. Une "Rencontre au sommet" est organisée entre jeunes et élus : la randonnée doit permettre par des activités de tisser un lien de confiance entre jeunes et élus. Au sommet, les jeunes animent 3 ateliers sur le format World-café : un premier sur la mobilité, un second sur la création d'un festival annuel par les jeunes dans les Bauges, et un troisième sur un outil de gouvernance impliquant les jeunes dans le projet et les décisions du PNR.
- Accompagner dans la durée : aujourd'hui l'animatrice est en soutien des jeunes pour l'organisation du festival et en suivi sur la mise en place de l'outil de gouvernance.

Moyens financiers et humains :
- Une animatrice éducation du PNR des Bauges avec du temps de travail sur deux années financé via le projet Gaya Interreg Espace Alpin (un total de 50 000 € dont 35 000 € de sous-traitance à un cabinet d'étude qui a accompagné le projet)
- Un budget de 5000 € alloué par le PNR pour le festival Festi'Bauges.
Astuces du chef : Éléments facilitateurs :
- La relation inter-individuelle : entre l'animatrice éducation et les acteurs jeunesse et éducatifs,  puis entre les acteurs éducatifs et les jeunes, et entre les jeunes et l'animatrice, a été crucial. L'animatrice a dit : "Au départ, les jeunes sont venus pour me faire plaisir"
- Les élus : se sont mis dans une posture très volontaire d'accueil des propositions des jeunes et d'engagement à l'action. Un élu a dit : "On ne va pas vous écouter, on va faire avec vous"
- La confiance entre les jeunes et les élus : un indispensable pour que les élus soutiennent en faisant confiance dans l'accueil de propositions, d'idées et la réalisation des actions
- Les animations au format dynamique : forum ouvert, world café, des lieux de rencontres atypiques (hors les murs, en montagne, dans le cadre d'une activité comme la marche) sont des éléments propices au bien-être des jeunes et à la confiance entre les personnes
- Rendre visible les actions portées par les jeunes : cet projet pourra se pérenniser d'autant que d'autres jeunes sur d'autres instances ou lieux prennent connaissance de la dynamique en cours
- Faire confiance aux jeunes dans leur choix et moyens pour réaliser les actions, mais rester en suivi actif et soutien opérationnel (ex. : l'animatrice est dans le groupe messenger
- Permettre de l'action très court-terme et long-terme : la temporalité des jeunes est différente et implique un besoin de réalisations et d'actions concrètes dans le court-terme en parallèle aux actions de long-terme.
- Sans tomber dans le cliché de la "carotte", soigner l'accueil des jeunes (lieux choisis, restauration de qualité)

Points de vigilance :
- la dynamique est fragile car elle repose sur des lycéens, l'enjeu de la transmission entre les plus grands (terminales, 1è) vers les plus jeunes (collèges, seconde) est importante, ainsi que le fait d'élargir le cercle des jeunes investis.
- la posture est très importante :
- La temporalité entre le temps politique, le temps de l'action et le temps des jeunes est différent.
- Les jeunes ont un  vocabulaire différents des adultes. Il est préférable de ne pas essayer de parler comme eux.
- Une campagne de communication ratée des élus vers les jeunes peut-être totalement contre productive. Par exemple, le PNR a utlisé l'image d'une jeune fille
- Pour ouvrir les cercle des jeunes actifs, il est essentiel de trouver des alliés et relais vers les acteurs jeunesse qui les touche sur les temps de loisirs hors cadre scolaire (ex. : centre de loisirs, clubs de sports...)
Les réussites de la recette : Depuis le Festival Libère tes idées avec 30 participants uniquement jeunes lycéens et étudiants, une dynamique durable est lancée avec 3 groupes de travail effectifs. Aujourd'hui, une dizaine de jeunes participent activement dans la construction de l'instance de gouvernance "jeunes-élus du Parc" qui va prendre la forme d'une Commission Jeune-élus et une autre dizaine est impliquée dans l'organisation d'un festival à vocation annuelle sous le nom Festi'Bauges.
Thématique de la recette : Citoyenneté, Lien rural / urbain
Levier méthodologique utilisé : Favoriser l'implication des jeunes, Dynamiser des lieux de rencontre et d'échange, Mettre en forme l'information et communication
Fiche rédigée par : Association ADRETS
Personne contact : Julie Higel, chargée de mission éducation PNR des Bauges
Organisation : PNR des Bauges
Mail : j.higel@parcdesbauges.com
Téléphone : 04 79 54 97 65
Pour en savoir plus sur la recette : https://www.facebook.com/parcdesbauges/posts/699807070226291
Ville concernée : Lescheraines