Poichic, une friperie et un atelier de couture zéro déchet créés de toutes pièces en territoire rural

Le point de départ : En 2015, Fanny, jeune maman, souhaite travailler sur le territoire des Bauges où elle habite. Comme il est difficile de trouver un emploi, qui ait du sens pour elle qui plus est, elle décide de créer son entreprise. Ce sera une boutique de vêtements d’occasion. Fanny commence prudemment par déposer des annonces expliquant sa démarche dans les magasins biologiques du territoire. Elle reçoit de nombreux appels d’habitants souhaitant donner des vêtements. Elle se lance donc dans la création de la boutique Poichic en mars 2016, dédiée au recyclage de vêtements. La boutique, initialement au Châtelard, déménage dans le centre de Lescheraines, à côté de la Maison des artisans, en avril 2017. Progressivement, elle s’est enrichie d’une activité de couture de produits zéro déchets, de création sur mesure et de retouche. Maud, couturière, a également rejoint l’équipe à mi-temps. Des créations artisanales locales d’upcycling sont vendues dans la boutique. Enfin, des animations (ateliers Furoshiki, défilé de mode...) et des cours de couture sont proposés. La boutique a un franc succès, mais rencontre à ses débuts quelques difficultés financières dues aux prix très bas de revente des vêtements d’occasion. Le chiffre d’affaire de l'activité friperie se stabilise, ceux du service couture et des ventes de créations augmentent. En 2020, Fanny souhaite revendre la boutique, reprise par Sophie à l’été 2020.
Les ustensiles : 1. Méthode appliquée

Fanny crée de toute pièce son activité. Par de la communication, via des annonces et du bouche à oreille avec les habitants des Bauges, et auprès des communes, elle tisse des liens et gagne la confiance des uns et des autres. Ceci lui permet de monter des partenariats avec des activités artisanales locales et d’étendre son activité, puis recruter une salariée à temps partiel.

2. Étapes clés :

- 2015 : communication sur son activité prochaine dans des magasins biologiques des Bauges. Son initiative est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme.
- 2016 : location d’un local à la commune du Châtelard, ouverture de Poichic en mars 2016.
- Avril 2017 : déménagement dans un local en plein centre de Lescheraines, loué par la commune.
- Développement de l’activité et recrutement de Maud, couturière, à temps partiel.
- 2020 : revente de Poichic à Sophie qui poursuit l’entreprise dans le sillon de Fanny.

3. Moyens financiers et humains
Le lancement de la boutique a nécessité peu de moyens au départ, les vêtements étant des dons que Fanny trie, lave et repasse. Le local loué à la commune du Châtelard était également bon marché. Cependant, au démarrage, hors période d'été, les bénéfices étaient très bas, malgré une fréquentation importante de la boutique (en moyenne 26 personnes / jour d'ouverture), mais tout étant à petits prix, la situation financière était complexe. Les clients affluent en plus grand nombre avec le temps, et l’ouverture du service couture et des ventes de créations augmentent le chiffre d’affaire.
Fanny était gérante à temps plein, désormais remplacée par Sophie. Maud y est salariée à mi-temps.
Astuces du chef : 1. Éléments facilitateurs :

La création d’une friperie en milieu rural, dans les Bauges, est un défi unique en son genre. Fanny a su s’implanter sur le marché du recyclage de vêtement là où personne ne l’avait fait avant. Les bonnes relations avec la commune de Lescheraines et la situation idéale de la boutique, accolée à la Maison des artisans, en plein centre-village, sont des atouts pour Poichic.
Les réussites de la recette : La diversification de ses activités, en proposant la vente de produits recyclés et zéro déchet, lui a fait faire un bond. Une particularité est le tableau d'annonces de dons d'objets en tout genre entre particuliers que l’on trouve à l’entrée, afin d’essaimer les bonnes pratiques.
Tout est dans le détail : la boutique propose aussi un espace de jeux pour les enfants afin qu’ils patientent pendant que les parents fouillent dans la boutique.
Thématique de la recette : Social, ESS
Levier méthodologique utilisé : Faciliter l'accueil des jeunes adultes, Développer l'attractivité du territoire, Mobiliser les élus et les habitants
Fiche rédigée par : Inès Hubert
Personne contact : Delphine Ségalen
Organisation : CIPRA France
Mail : france@cipra.org
Téléphone : 0476428706
Pour en savoir plus sur la recette : https://fr-fr.facebook.com/poichic73/
Ville concernée : Lescheraines