Une crèche associative pour répondre aux besoins des familles, des touristes et des saisonniers

unecrecheassociativepourrepondreauxbesoin_crechepolichinelle.jpg
Le point de départ : Description :
Face à des forts besoin de mode de garde pour la petite enfance sur le territoire du Champsaur, une crèche associative à gestion parentale s'est créée en 2000 à l’initiative des mamans de la commune de Saint Léger les Mélèzes.

Objectifs visés
✗ Répondre aux besoins des familles de la commune en mode de garde de la petite enfance
✗s'adapter aux besoins de garde des résidents à l'année, des travailleurs saisonniers et des touristes
Les ustensiles : Capacité d'accueil : 20 places maximum
Modulation horaire :
de 7h30 à 8h : 5 places
de 8h à 10h : 15 places
de 10h à 17h : 20 places
de 17h à 18h : 15 places
de 18h à 18h30 : 5 places
Masse salariale : 8,2 ETP + contrats d'apprentissage
Ouverture du lundi au vendredi, et le weekend en hiver.
Les mamans ont crée une association en 2000. Les postes du bureau de cette association sont assurés par les parents. Les fonctions de présidence et de trésorerie représentent beaucoup de temps de travail et sont assurés bénévolement. Du fait que les enfants grandissent et quittent
la crèche, le roulement est constant entre les membres du bureau et il n'est pas toujours évident de trouver des remplaçants

La commune de Saint Léger les Mélèzes compte une station de ski et est une destination touristique l'hiver et l'été. La crèche a du s'adapter à la fluctuation de la population et de la demande. De mi-décembre à mi-mars, la crèche est ouverte les weekend de 8h à 17h30. Pour pouvoir ouvrir sans surcoût pendant les weekend, il convient de calculer précisément les ratios entre nombres d'enfants et personnel en fonction du taux de remplissage, car le surcoût engendré peut mener à de vrais difficultés financières pour la structure

En 2004, la crèche a ouvert une antenne sur la commune d'Orcières, ouverte toute l'année. Elle peut accueillir jusqu'à 10 enfants, la masse salariale équivaut à 4 ETP. Les crèches ont deux directrices distinctes, du fait de l'éloignement géographique de 15 km entre elles (demande de la
PMI).

Les deux structures accueillent les enfants des touristes de passage mais donne la priorité aux enfants locaux. Elles fonctionnent avec la PSU (Prestation de Service Unique) donc à l'heure et de ce fait, offre la possibilité aux enfants des touristes de venir remplir les créneaux horaires en sous-effectif. Pour les enfants des saisonniers qui ne connaissent pas leurs horaires précis et leurs jours de congés, les enfants sont inscrits au maximum des possibilité d'accueil, par exemple de 7h30 à 18h30 tous les jours et dès que les horaires et jours non travaillés sont connus, alors la modulation du planning commence. La priorité est donnée aux parents qui travaillent tous les 2, et les enfants dont les parents ne travaillent pas seront les premiers à qui on demandera des changements d'emplois du temps. La crèche a aussi un accord avec l'ESF en hiver (École de Ski Française), les moniteurs viennent à la crèche chercher les enfants pour les cours et les ramènent après à la crèche.
Pour le périscolaire : la crèche accueille les enfants jusqu'à 6 ans qui vont à l'école le matin et à la crèche l'après-midi, de 11h30 à 18h30, et accueille aussi les enfants jusqu'à 6 ans après l'école en parallèle de la garderie communale car la crèche ferme à 18h30 et la garderie à 18h00 seulement.
Cela implique un grand travail de dialogue entre les professionnels, la direction, le bureau de l'association et les parents, travail réalisé en continu tout au long de l'année au travers de réunion et d'animation.
Astuces du chef : Points d'intérêts
L'association a réussi à fédérer les professionnels, les parents et le bureau autour d'un projet pédagogique porteur. Ils organisent des événements afin de récolter des fonds pour pouvoir investir dans les jeux et les animations pour les enfants.

Difficultés
La mise en application de la loi de fourniture des repas dans les crèches posent de réels problèmes aux structures associatives. Le coût d’adaptation des locaux ou du portage des repas ne pourra pas être supporté ni par les familles ni par la crèches, ni par les collectivités. La question se pose pour toute les structures des Hautes-Alpes. C'est le risque de fermeture des crèches qui en jeux.

Limites
Répond à une partie des besoins du territoires, car des enfants sont encore sur liste d'attente.
Les réussites de la recette : Taux de remplissage de 80 %
47 familles locales pour Saint Léger les Mélèzes et une centaine d'enfants de touristes 20 familles pour Orcières
La crèche d'Orcières accueille essentiellement les enfants des saisonniers et des résidents permanents, car il y a une autre structure dédiée aux enfants des touristes à Orcières 1850.
Pas de problèmes de qualification du personnel et de recrutement
Beaucoup de candidatures reçues
Thématique de la recette : Parentalité, Saisonnalité
Levier méthodologique utilisé : Faciliter l'accueil des jeunes adultes, Développer l'attractivité du territoire, Mettre en réseau et coordonner les acteurs
Fiche rédigée par : Association ADRETS
Personne contact : Anne LEDEUSS
Organisation : Association Polichinelle
Mail : polichinelle.stleger@gmail.com
Téléphone : 04 92 50 40 60
Pour en savoir plus sur la recette : https://crechepolichinelle.wordpress.com/
Ville concernée : 05260 Saint Léger les Mélèzes